Libye : L’unification de la Banque centrale du pays est une priorité et les pertes pétrolières continuent de grimper 
#Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Institutions #Politique
Denys Bédarride
vendredi 17 avril 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 17 Avril 2020 à 15:23

Le Chef du Conseil présidentiel Al-Sarraj a réitéré son appel à l’unification de la Banque centrale de Libye (BCL). La Banque centrale de l’Est a retiré sa participation à la réunion qui devait être organisée avec l’administration centrale de Tripoli.

Lors d’un discours télévisé le 8 avril 2020, le chef du Conseil présidentiel M. Fayez Al-Sarraj a réitéré son appel à l’unification de la BCL. Il a également critiqué sévèrement la BCL et son gouverneur, Al-Kabir, notamment sur le retard dans le versement des salaires, l’arrêt de l’ouverture des lettres de crédit, l’arrêt des ventes de devises pour tenter de forcer le gouvernement à augmenter la surtaxe pour la vente de devises, et les problèmes de liquidité. 

Il a déclaré que la BCL était devenue une « boîte noire » inconnue dont personne ne connaissait le fonctionnement. En parallèle, le conseil d’administration de la Banque centrale basée à l’Est a annoncé le 8 avril 2020 qu’il ne participerait à la réunion qui devait être organisée avec l’administration centrale de Tripoli. 

Elle a justifié cette décision par l’incapacité du CP à garantir la mise en œuvre des décisions qui auraient découlé de cette réunion. Le conseil d’administration a déclaré que le Chef du CP M. Al-Sarraj cherchait à faire pression sur le gouverneur de la Banque centrale de Tripoli, M. Al-Kabir.

Les pertes dues à la fermeture des installations pétrolières ont atteint près de 4 Mds USD le 5 avril 2020. La National Oil Corporation (NOC) a déclaré avoir dépensé plus d’1 M USD en équipement médical pour l’ensemble de la Libye.

Selon un bulletin officiel de la Compagnie pétrolière nationale libyenne (National Oil Corporation), les pertes financières depuis le 17 janvier 2020, liées à la fermeture des installations pétrolières, ont atteint 3,96 Mds USD le 5 avril 2020

La production journalière de pétrole était limitée à 89 933 barils le 5 avril 2020. La NOC a annoncé avoir reçu le 7 avril 2020 une 3expédition de matériel médical pour faire face au développement du Covid-19. 

Le président de la NOC, Mustafa Sanallah a déclaré que la compagnie a dépensé plus d’1 M USD en équipement médical pour l’ensemble de la Libye, soulignant que ce montant pourrait être bien plus élevé si le blocus pétrolier était levé. 

 

Source : Service Économique Régional Tunisie-Libye // Economic Service Tunisia-Libya

Ambassade de France en Tunisie // French Embassy in Tunisia

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *