Tunisie : L’Hôpital Wassila Bourguiba reçoit l’aide de l’Agence Turque TIKA 
#Actualite #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Entreprises #TUNISIE
Denys Bédarride
jeudi 23 avril 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 23 Avril 2020 à 06:18

L’Agence Turque de Coopération et de Coordination, TIKA, a fourni un soutien en équipements au Centre de maternité et de néonatologie de l’Hôpital Wassila Bourguiba, plus grand hôpital universitaire de gynécologie de la Tunisie. 

 

L’hôpital Wassila Bourguiba, est le plus ancien hôpital de gynécologie de la Tunisie. Ses services, qui reçoivent des patientes de toutes les régions de la Tunisie, et enregistrent une moyenne de 14 mille naissances et 30 000 consultations par an, ont un grand besoin de soutien en infrastructure.

La TIKA a fourni des chariots de soins hospitaliers, un appareil rythmique cardiaque fœtal et des berceaux pour nouveau-nés. Du matériel dont l’hôpital avait un urgent besoin, notamment au service “D” de l’hôpital, réservé aux bébés et aux mères en situations critiques. 

Le Chef du service “D” du Centre de Maternité de Tunis, la Professeure Dalenda CHELLI a déclaré, en remerciant la TIKA : “Nous n’avons pas, actuellement, de berceaux pour les nouveau-nés, ce qui oblige les mamans qui accouchent par voie basse comme celles qui accouchent par césarienne à garder leurs bébés dans le même lit”

Nous avions également un manque d’appareils rythmiques cardiaques fœtaux, qu’on considère comme précieux puisqu’ils sauvent la vie des bébés en permettant de suivre, d’une manière continue, le rythme cardiaque fœtal”, a-t-elle ajouté.

Et de poursuivre : “Pendant 15 ans nous n’avions que des chariots de soins basiques, où les médicaments sont exposés à la chaleur et ne sont pas protégés. Avec les nouveaux chariots qu’on a obtenu nous pourront travailler selon les normes et assurer la sécurité des patientes. Grace à ces équipements nous allons diminuer les risques et assurer plus de sécurité pour les bébés ainsi que pour les mamans”

La coordinatrice de L’Agence Turque de Coopération et de Coordination, TIKA, à Tunis, Saliha TUNA, a déclaré, rappelant le triste événement survenu à l’hôpital Wassila Bourguiba en 2019 : “En soutenant l’hôpital, où l’an dernier 15 bébés sont décédés des suites d’une infection nosocomiale, nous avons voulu contribuer à l’amélioration des services reçus par les mères et les nouveau-nés, notamment celles en situations critiques”.

“Nous sommes convaincus que, dans ces jours où nous luttons contre la pandémie de Covid-19, tout soutien aux établissements de santé en Tunisie sera vital pour faire face à la pandémie“, a-t-elle ajouté.

L’Agence turque de coopération et de coordination, TIKA, n’en est pas à sa première initiative en faveur des hôpitaux tunisiens, l’agence avait en effet équipé, le 10 avril, l’hôpital “Abderrahmen Mami”, de l’Ariana (Tunis), d’appareils d’imagerie médicale afin de traiter les patients atteint du coronavirus.

Saliha TUNA avait alors souligné que la contribution de la TIKA avait consisté à mettre en place un système de radiographie à l’hôpital “Abderrahmen Mami”, qui comprend un scanner à écran plat et un duplicateur médical laser.

La coordinatrice du bureau de la TIKA en Tunisie, avait alors expliqué que “la lutte contre la pandémie du Covid-19 ne peut être menée à bien qu’avec la solidarité internationale”.

Et d’ajouter que “la Turquie continuera à se montrer solidaire avec le peuple et le gouvernement tunisiens”, exprimant “le bonheur de l’agence de coordination turque pour sa contribution au soutien des efforts de la Tunisie dans la lutte contre le coronavirus“.

Dans ce contexte, Saliha TUNA a affirmé que l’Agence turque de coopération et de coordination collabore actuellement avec le Bureau national des industries traditionnelles pour soutenir la production d’équipements de protection médicale. 

Le dernier bilan des victimes du coronavirus en Tunisie, faisait état, selon le ministère tunisien de la Santé de 780 cas positifs au virus, dont 35 personnes sont décédées.

Source Agence Anadolu 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *