no_picture
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Institutions #Politique #MAROC
Rédaction Ecomnews Med
lundi 27 avril 2020 Dernière mise à jour le Lundi 27 Avril 2020 à 07:28

Le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a expliqué que l’effort est actuellement concentré sur la mise en place d’une approche proactive et des scénarios pour relancer l’économie nationale à travers le redémarrage progressif des différents secteurs d’activité. Explications.

Le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a indiqué que le gouvernement fait de tout son mieux pour soutenir et accompagner les entreprises qui se trouvent dans une situation difficile en raison des répercussions de la pandémie.

L’exécutif compte sur les entreprises ayant pu résister à cette circonstance en vue de contribuer à l’effort national collectif en assurant la continuité de leurs activités de production et maintenant les postes d’emploi.

Il a estimé que les prévisions au niveau mondial laissent présager une récession économique internationaledont l’économie du Royaume ne peut être à l’abri de ses incidences négatives”, notamment en raison de la baisse de la demande extérieure et du recul des revenus du tourisme et de l’investissement direct à l’étranger, en plus de la baisse de la demande intérieure et de la consommation.

Saad Dine El Otmani a également souligné que le gouvernement a pris des mesures urgentes que ce soit au niveau de l’atténuation des effets de la pandémie sur les finances publiques et les grands équilibres ou au niveau du soutien des entreprises en donnant la priorité aux secteurs vitaux pour assurer la continuité de leur capacité d’emploi et de production.

Parmi les mesures financières décidées par le gouvernement, Saad Dine El Othmani a cité le recours au financement extérieur en tant que mesure proactive par le déblocage de 3 milliards de dollars remboursable sur cinq ans, avec une période de grâce de trois ans.

Ce montant ne sera pas destiné au financement du Trésor public mais sera mis à la disposition de Bank Al Maghrib (BAM) et sera essentiellement consacré au financement de déficits de la balance des paiements, a expliqué Saad Dine El Othmani, rappelant d’autres mesures prises par la BAM que ce soit en terme de politique monétaire ou en terme de précaution pour faciliter l’accès des familles et entreprises aux crédits bancaires.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *