no_picture
#Actualite #BuzzNews #Economie #EGYPTE
Denys Bédarride
vendredi 22 mai 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 22 Mai 2020 à 06:48

 En Égypte, le gouvernement a renforcé durant ces dernières semaines, son approvisionnement en blé auprès des producteurs locaux afin de consolider ses réserves stratégiques.

D’après les données recueillies par Bloomberg, l’exécutif a déjà acquis 1,6 million de tonnes de blé durant les trois premières semaines de la récolte ayant démarré à la mi-avril, soit le double du volume acquis durant la même période de l’année dernière.

Ce regain d’intérêt pour la production locale s’explique notamment par l’incertitude régnant sur le marché mondial du blé. L’Égypte qui dépend à 60 % des importations pour sa consommation de la céréale doit faire face en effet à des restrictions de certains exportateurs majeurs, dont la Russie.

S’il est vrai que le pays occupe une place de choix dans le carnet de commandes des négociants, les autorités préfèrent toutefois jouer la prudence en se basant plus que d’habitude sur l’approvisionnement intérieur.  

Il faut noter que le gouvernement a multiplié les gestes d’incitation en faveur des producteurs dans le cadre de sa stratégie de consolidation de ses stocks. Il s’agit notamment de la hausse du prix garanti à 700 livres pour 150 kg de blé, l’allégement des procédures de remboursement et l’autorisation d’opérer pour les producteurs malgré le couvre-feu imposé pour limiter la propagation du coronavirus.  

Pour rappel, le gouvernement envisage d’acheter auprès des producteurs, 3,6 millions de tonnes de blé cette année contre 3,2 millions de tonnes un an plus tôt.

Source Agence Ecofin mai 2020 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *