L’Egypte va bénéficier d’un financement de 2,7 milliards $ du FMI pour lutter contre le COVID-19 
#Actualite #BuzzNews #Economie #Institutions #EGYPTE
Denys Bédarride
vendredi 22 mai 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 22 Mai 2020 à 17:08

Le nouveau prêt accordé dans le cadre d’un instrument de financement rapide (IFR) vise à répondre aux besoins urgents de la balance des paiements induits par la pandémie de COVID-19. Concrètement, il s’agira de limiter la baisse des réserves internationales et de financer le budget pour des dépenses ciblées et temporaires visant à contenir et à atténuer l’impact économique de la pandémie.

« L’Egypte a réalisé un redressement remarquable avant le choc du COVID-19 en menant à bien un programme de réformes économiques soutenu par le mécanisme élargi de crédit (MEDC) du FMI afin de corriger les importants déséquilibres extérieurs et intérieurs. La pandémie et le choc mondial constituent une perturbation économique immédiate et grave qui pourrait avoir un impact négatif sur la stabilité macroéconomique durement gagnée par l’Egypte si elle n’est pas traitée », a indiqué l’institution saluant les mesures prises par le gouvernement pour faire face à la pandémie.

Selon le dernier bilan officiel publié par Africa CDC, l’Egypte a enregistré à ce jour 9746 cas du nouveau coronavirus, dont 533 décès et 2172 guérisons. En plus de la crise sanitaire, la pandémie a entraîné l’arrêt des activités touristiques et un ralentissement des transferts de fonds de la diaspora ; deux des principales sources de devises étrangères du pays.

Début avril 2020, le président Abdel Fattah al-Sissi a annoncé un plan de 100 milliards de livres égyptiennes (6,3 milliards $) pour atténuer l’impact de la crise sanitaire sur l’activité économique du pays.  

Source Agence Ecofin mai 2020 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *