La Tunisie veut soutenir son secteur agricole en tant que priorité dans le cadre de son plan de relance économique 
#Actualite #BuzzNews #Economie #Institutions #TUNISIE
Denys Bédarride
vendredi 29 mai 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 29 Mai 2020 à 06:37

Le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh a annoncé le 12 mai 2020 des mesures en faveur du secteur agricole et l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a adopté deux accords conclus avec la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD). 

La présidence du gouvernement a publié, le 12 mai 2020, un communiqué dans lequel, le chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh mentionne vouloir placer le secteur agricole parmi les priorités du plan de relance économique. 

Le communiqué détaille les mesures suivantes : 

– Le lancement d’un programme national qui permettra de traiter les enjeux fonciers et notamment les projets d’investissements suspendus dans les zones publiques irriguées. 

– La mise en œuvre d’une stratégie nationale pour la production locale de semences de pommes de terre sur une période de 5 ans, afin d’atteindre l’autosuffisance en semences et de réduire progressivement l’importation. 

– Un soutien apporté à l’effort de reconstitution du troupeau national de vaches, en octroyant une subvention pour l’acquisition de 5 000 vaches chaque année. 

L’agriculture est l’un des piliers de l’économie tunisienne. Elle représente 10% au PIB et environ 10% des exportations, attire 8% du total des investissements, et emploie 14% de la main-d’œuvre active.

 

De son côté, l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a adopté deux accords conclus avec la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) 

L’ARP a adopté le 12 mai 2020 deux accords conclus le 30 janvier 2020 avec la BIRD : 

1) un accord de prêt octroyé par la BIRD en faveur de la Tunisie de l’ordre de 89,2 M EUR. Ce prêt sera alloué au financement du programme d’e-gouvernement afin d’accompagner la transformation numérique des services administratifs 

2) un accord de crédit de la BIRD de 66,9 M EUR pour soutenir les start-up et les PME innovantes en Tunisie. Il vise la création d’un millier de start-up et de 10 000 emplois dans le cadre d’un programme quinquennal. 

Source : Service Économique Régional Tunisie-Libye // Economic Service Tunisia-Libya

Ambassade de France en Tunisie // French Embassy in Tunisia

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *