Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas rater de l'actualité économique de cette semaine 11
#Actualite #AnalyseEconomique #Collectivites #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Emploi #Entreprises #Institutions #Politique #EGYPTE #ISRAEL
Denys Bédarride
mercredi 3 juin 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 3 Juin 2020 à 07:25

Découvrez le condensé de l’actualité économique de la région MENA cette semaine réalisé avec l’appui du Service Economique Régional de Beyrouth Ambassade de France au Liban avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

Zoom sur l’actualité en Egypte 

 
Le taux de pauvreté pourrait passer de 32,5% en 2018 à 38% voire 44,7% en 2021 en fonction de l’impact définitif de la crise du Covid19 sur le taux de croissance du PIB, l’inflation et le taux de chômage.
 
Le taux de pauvreté pourrait passer de 32,5% en 2018 à 38% voire 44,7% en 2021 en fonction de l’impact définitif de la crise du #Covid19. Cela correspond à une augmentation du nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté comprise entre 5,6 et 12,5 millions.
 
Les recettes touristiques pourraient être ramenées de 12,6 Mds$ en 2019 à 3,5 Mds$ voire 2,4 Mds$ en 2020, en fonction du délai de rétablissement des liaisons aériennes commerciales, soit une diminution comprise entre 73% et 81%.
 
Le déficit commercial a été ramené de 15,9 Mds$ à 10,3 Mds$ entre les 4 premiers mois de 2019 et les 4 de 2020, soit -35%. Sur cette période, le montant des importations a été ramené de 24,6 Mds$ à 18,8 Mds$ (-24%) et celui des exportations de 8,7 Mds$ à 8,5 Mds$ (-2%).
 
L’Egypte est devenue pour la première fois de son histoire exportatrice nette (16 000 barils/jour) de produits pétroliers raffinés au cours du premier trimestre de 2020. Le pays était importateur net à hauteur de 195 000 b/j au cours du premier trimestre de 2019.
 
L’Egypte est devenue pour la première fois de son histoire exportatrice nette (16 000 barils/jour) de produits pétroliers raffinés au cours du premier trimestre de 2020. Le volume d’importation de produits pétroliers bruts a atteint un record historique de 296 000 b/j en 2020.
 
La dernière émission de Bons du Trésor opérée le 26 mai a été couverte à 30% en moyenne du montant mis en adjudication. L’offre du marché a été supérieure à la demande (1,5 fois en moyenne) pour chaque tranche.
 
L’ Egypte a levé 3,6 Mds d’EGP à 3 mois à un taux moyen de 12,371% contre 12,439% le mois dernier ; 1,1 Mds d’EGP à 6 mois à un taux de 12,436% contre 12,438% ; 2,2 Mds$ à 9 mois à un taux de 12,529% contre 12,367% et 4,8 Mds d’EGP à un an à un taux de 12,479% contre 12,461%.
 
D’après un communiqué de la National Bank of Egypt et la @BankMisr, les certificats de dépôts rémunérés à 15% émis par les deux principales banques publiques du pays ont attiré près de 150 Mds d’EGP (9,5 Mds$) depuis leur lancement le 22 mars dernier.
 
Après avoir fortement augmenté depuis mi-février où il s’établissait à 260 pb, le CDS à 5 ans de l’Egypte diminue régulièrement depuis fin avril. Il a été ramené de 642 pb le 27 avril à 555 pb le 25 mai.
 
D’après une étude de Bank ofAmerica, le besoin de financement de l’Egypte s’établirait à 15 Mds$ pour 2019/2020 et 16 Mds$ pour 2020/2021, soit un total de 31 Mds$ d’ici fin juin 2021.
 
 

Zoom sur l’actualité en Irak 

 
Ali Allawi, Ministre des Finances, a effectué une tournée dans les pays du Golfe (Arabie saoudite, Koweït et Emirats Arabes Unis), alors que l’Irak fait face à de fortes difficultés financières, avec le reflux des cours du pétrole.
 
Ali Allawi, Ministre des Finances a effectué une tournée dans les pays du Golfe. Officiellement, les discussions auraient porté sur des projets d’investissements saoudiens en Irak, dans les domaines de l’électricité, des télécommunications et de l’agriculture, pour 3 Mds$
 

Zoom sur l’actualité en Iran

 
La Banque Centrale a fixé la cible d’inflation à 22% pour l’année 2020/2021, avec un intervalle de +/- 2%.
 
D’après la #Chine, le montant des échanges commerciaux avec l’Iran aurait été ramené de 8,76 Mds$ à la fin des quatre premiers mois de 2019 à 5,26 Mds$ à la fin des quatre premiers mois de 2020, soit une baisse dans des proportions voisines de 40% en glissement annuel.
 
Le prix moyen de l’immobilier à #Teheran serait passé de 126,7 M d’IRR/m2 à la fin du deuxième mois de 2019/2020 à 169,7 M d’IRR/m2 à la fin du deuxième mois de 2020/2021, soit une augmentation de 33,9%. Le nombre des transactions aurait diminué de 6,7% à 11 300.
 
D’après l’Iran Airports Company, le trafic passagers des aéroports aurait été ramené de 4,3 M de personnes à la fin du premier mois de 2019/2020 à 797 300 personnes à la fin du premier mois de 2020/2021, soit une chute voisine de 81,5% en glissement annuel
 
Le nombre des passagers de l’Aéroport international Imam Khomeiny de Téhéran (IKA) aurait chuté de 97% à 19 200 personnes. Dans le même temps, le fret aérien aurait diminué dans des proportions voisines de 81% à 9,5 tonnes. Les recettes ont diminué de 88%.
 
Le département d’Etat américain a annoncé le non-renouvellement de certains waivers liés au programme nucléaire civil de l’Iran : transformation du réacteur à eau lourde d’Arak, fourniture d’uranium enrichi pour le réacteur de recherche de Téhéran et exportation de combustible.
 
L’OFAC du département du Trésor a placé sous sanctions secondaires Amjad Sazgar et Majid Aghai en application de l’EO 13 382 « proliférateurs d’armes de destruction massive » en raison de leur rôle présumé dans le programme de prolifération nucléaire iranien.
 
 
 

Zoom sur l’actualité en Israël

 Le PIB s’est contracté au premier trimestre 2020 de 7,1% (après +4,6% au T4 2019). Il s’agit de la plus forte baisse enregistrée depuis la publication de ces données (1995). La consommation privée qui pèse pour 54% du PIB a chuté de 20,3%.
 
Le PIB s’est contracté au premier trimestre 2020 de 7,1% (après +4,6% au T4 2019). La consommation privée a chuté de 20,3%. L’investissement (20% du PIB) a diminué de 17,3%, les dépenses publiques (22% du PIB) de 10,3% et les exportations de biens et services de -5,9%.
 
La Banque d’Israël a révisé à la hausse ses prévisions de croissance pour 2020. Elle table sur une contraction de l’économie de 4,5% cette année au lieu de -5,3% en avril puis un rebond de 6,8% en 2021. Le taux de chômage devrait être en moyenne de 6,3% en 2020.
 
La Banque d’Israël a révisé à la hausse ses prévisions de croissance pour 2020. Elle table sur une contraction de l’économie de 4,5% cette année. Le déficit budgétaire devrait atteindre 11,5% du PIB en 2020 alors que la dette publique approcherait les 75% du PIB.
 
Le comité de politique monétaire de la Banque d’Israël a décidé de maintenir son taux directeur à 0,1%.
 
La banque Leumi Digital a enregistré une perte nette de 232 M de NIS (66 M$) au T1 2020, contre un bénéfice net de 1,1 Mds de NIS (315 M$) au T1 2019. Le bénéfice net enregistré par la Discount Bank est de 279 M de NIS (80 M$) au premier trimestre 2020 soit -31%.
 
La plus grande chaîne de supermarché, @shufersal_il a enregistré un bénéfice net de 90 M de NIS (26 M$) au T1 2020, soit une hausse de 88% par rapport au T1 2019.
 
L’indice TA-35 qui regroupe les 35 capitalisations les plus importantes de la Bourse de #TelAviv a perdu 0,97% de sa valeur cette semaine. L’indice enregistre une expansion de 3,16% depuis début mai bien qu’il se soit contracté de 14,56% depuis le 1er janvier.
 

Zoom sur l’actualité en Jordanie

 
Les Autorités commencent à assouplir les règles de confinement liées au #covid19. Depuis le 26 mai, les fonctionnaires ont repris leurs fonctions selon des horaires restreints et des rotations (30 à 50% des effectifs en permanence).
 
Depuis le 26 mai, la plupart des sociétés et des services ont redémarré. Pour ceux encore fermés (restaurants, lieux de culte, cercle sportifs, …), une réouverture progressive, semaine par semaine, serait à l’étude sur la période allant du 7 juin au 15 juillet.
 

 

Zoom sur l’actualité au Liban

 
Le déficit de la balance commerciale a été ramené de 3,638 Mds$ au cours du premier trimestre 2019 à 2,017 Mds$ au cours du premier trimestre 2020, soit une baisse de 45% sur un an. Les importations ont été ramenées de 4,949 Mds$ à 2,931 Mds$ sur la même période (-41%).
 
Face à l’inflation significative des prix et à la raréfaction des dollars, la Banque du Liban a publié une nouvelle circulaire intermédiaire accordant des facilités aux importateurs de denrées alimentaires et de matières premières destinées à l’industrie agro-alimentaire
 
Le Parlement a adopté un plan de 1200 Mds de LBP (800 M$) pour la relance de l’économie et la mise en place de mesures de protection sociale contre les effets du #Covid_19. Ce plan d’aide concerne en priorité les aides aux PME, travailleurs journaliers et agriculteurs.
 
Le trafic passagers de l’Aéroport International de #Beyrouth a diminué de 54,5% entre les quatre premiers mois de 2019 (2 547 383) et les quatre premiers mois de 2020 (1 158 080). La fermeture de l’aéroport décrétée le 18 mars 2020 est toujours en vigueur jusqu’au 8 juin
 
Capital Intelligence estime que le PIB s’est contracté de 6,5% en 2019, que la dette publique a atteint 175,6% du PIB la même année et que le déficit public se serait élevé à 11,4% dans le même temps.
 
Le Parlement a approuvé un prêt de 87 M$ du Fonds Arabe Pour le Développement Economique et Social (FADES) pour la construction d’une usine de traitement des déchets au niveau du bassin nord et intermédiaire du Litani. Les remboursements seront sur 24,5 ans au taux de 2,5%
 
Les ventes de voitures neuves ont été ramenées de 8 102 au cours des quatre premiers mois de 2019 à 2 532 au cours des quatre premiers mois de 2020, soit une baisse de 69% sur un an.
 
Les ventes de voitures neuves ont été ramenées de 2 168 à 188 entre avril 2019 et avril 2020, le niveau le plus faible depuis août 2006, qui correspond à la guerre avec Israël.
 

Zoom sur l’actualité en Palestine 

 
Le président #Abbas a décrété le 19 mai dernier la suspension de tous les accords qui lient les TP à Israël. En conséquence, le secteur privé palestinien a déclaré refuser tout échange et toute coopération avec les Israéliens en dehors des canaux officiels.
 
Le gouvernement #allemand a fourni 6 M€ à la FAO pour couvrir les besoins alimentaires de plus de 300 000 non-réfugiés en #Cisjordanie et à Gaza.
 
Palestine : Le niveau de la dette publique est passé de 8 832,8 M de NIS (2 447,9 M$) fin avril 2019 à 10 236,5 M de NIS (2 926,5 M$) fin avril 2020. La dette domestique est passée de 1 415,9 M$ à 1 637,9 M$, tandis que la dette extérieure est passée de 1 032 M$ à 1 288,6 M$. 
 
Les recettes domestiques ont diminué fortement en mars et avril, passant de 323,6 M de NIS en mars 2018 à 243,5 M de NIS en mars 2020 (-24,8%), et de 313,2 M de NIS en avril 2018 à 127,3 M de NIS en avril 2020 (-59,4%).
 
 
Source :  Le Service Economique Régional de Beyrouth Ambassade de France au Liban avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *