Tunisie : En dépit du Covid-19, le pays arrive à contenir son déficit grâce aux capitaux extérieurs 
#Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Economie #TUNISIE
Denys Bédarride
jeudi 4 juin 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 4 Juin 2020 à 07:29

La Banque centrale de Tunisie (BCT) a annoncé le maintien de son taux directeur à 6,75% et la création d’une nouvelle forme de financements exceptionnels refinançables. Son déficit courant recule à 2,8% du PIB sur les 4 premiers mois de l’année 2020.

Selon un communiqué du Conseil d’administration de la BCT, qui s’est réuni le 27 mai 2020, le déficit courant sur les 4 premiers mois de l’année 2020 était limité à -2,8% du PIB contre –3,6% du PIB un an plus tôt, en lien avec latténuation du déficit commercial, alors même que les recettes touristiques et les revenus du travail ont régressé suite à la propagation du coronavirus

Selon la BCT, les entrées nettes de capitaux extérieurs ont permis de couvrir le déficit courant et de consolider les réserves en devises. Celles-ci ont atteint 21,7 Mds TND, soit l’équivalent de 134 jours d’importation au 26 mai 2020, contre 13,1 Mds TND ou 74 jours un an auparavant. 

Face à ces évolutions, le Conseil d’administration de la BCT a décidé de : 

– Maintenir le taux directeur à 6,75%. Celui-ci avait été abaissé de 100 points de base le 17 mars 2020 dans le cadre d’une série de mesures exceptionnelles visant à atténuer l’impact de l’épidémie

– En vertu de la circulaire 2020-12 du 28 mai 2020, créer une nouvelle catégorie de financement éligible au refinancement pour permettre aux banques d’accompagner les entreprises et subvenir à leurs besoins exceptionnels. Cela vise ainsi à assurer la pérennité du tissu économique et préserver la stabilité financière. 

La BCT précise que le montant des financements exceptionnels et la durée de remboursement seront fixés au cas par cas en fonction des besoins du client et de l’évolution de la situation du secteur dans lequel il opère, tout en respectant les règles suivantes : le montant des financements ne doit pas dépasser le plafond de 25% du chiffre d’affaires en hors taxes réalisé en 2019 ou l’équivalent de la masse salariale pendant 6 mois pour les entreprises entrées en activité après janvier 20197 ans dont 2 ans de grâce

Source : Service Économique Régional Tunisie-Libye // Economic Service Tunisia-Libya

Ambassade de France en Tunisie // French Embassy in Tunisia

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *