Le Maroc poursuit la modernisation de ses corps d’armée avec l’acquisition d’un nouveau système de défense sol-air
#Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #EchangesMediterraneens #Economie #Politique #MAROC
Denys Bédarride
vendredi 5 juin 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 5 Juin 2020 à 14:39

Le gouvernement marocain a approuvé un accord de prêt à l’exportation avec la banque française BNP Paribas pour l’acquisition d’un nouveau système de défense sol-air, ont rapporté plusieurs médias.

Annoncé le 18 mai 2020 dans le journal officiel du Maroc, l’accord de prêt a été officiellement approuvé le 11 mai par décret. Evalué à 192,1 millions d’euros, il servira à financer un « contrat commercial » entre la société de droit français MBDA spécialisée dans l’aéronautique, le spatial et l’industrie de l’armement, et le ministère marocain de la Défense.

Les détails de ce contrat n’ont pas été rendus publics dans la publication au journal officiel. Toutefois, plusieurs médias estiment qu’il s’agirait du système VL MICA de MBDA entrant dans le cadre d’un ensemble évalué à 400 millions d’euros incluant le système d’artillerie automotrice monté sur camion Nexter, le Caesar. Une information qui n’a cependant pas été confirmée par MBDA.

Dans sa configuration terrestre, le système VL MICA se compose d’une série d’éléments montés sur camion, y compris un centre d’opérations tactiques, le radar Sagem SIGMA 30 et des véhicules-lanceurs pouvant transporter entre trois et six lanceurs à plusieurs tours avec les missiles en grappes de quatre tours.

Le Maroc multiplie depuis quelques années, les acquisitions de matériels militaires en vue de moderniser ses différents corps d’armée (terre, air, mer). En 2019, le pays a dépensé environ 3,76 milliards $ en achats d’armes. Ce montant est en hausse de 65 millions $ par rapport à l’année précédente, d’après les estimations de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI).

Les Forces armées royales du Maroc se positionnent au 6e rang des armées africaines, selon le classement 2020 du Global Fire Power.

Source Agence Ecofin mai 2020 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *