Maroc : Selon une enquête, 34% des ménages n’auraient plus de revenus ! 
#Actualite #BuzzNews #Economie #Emploi #EmploiFormation #MAROC
Denys Bédarride
vendredi 5 juin 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 5 Juin 2020 à 07:54

Alors qu’on s’achemine vers la fin du mois de Ramadan, le Haut-Commissariat au plan (HCP) qui fait office d’institution en charge des statistiques au Maroc, a produit un rapport qui indique que 34% des ménages marocains interrogés au cours d’une récente enquête ont déclaré ne plus avoir de revenus. 

 

Dans le détail, plus de 31% jusqu’à 54,2%, allant de la couche moyenne de la population aux artisans qualifiés ont affirmé être dans cette situation.

Chez 38% de ceux qui ont des revenus, cela sert juste à couvrir les dépenses, dont 39% en milieu urbain et 35% en milieu rural. 22% des ménages affirment avoir été contraints de puiser dans leurs épargnes, 14% recourent à l’endettement et 8% comptent sur l’aide de l’Etat pour couvrir les dépenses quotidiennes.

Seulement, l’aide de l’Etat n’est ni systématique ni suffisante. « 60% des ménages ayant un membre qui a perdu son emploi ont des difficultés d’accès aux aides publiques. 59% d’entre eux affirment qu’ils sont enregistrés, mais non encore bénéficiaires », explique le HCP dans son document.

Le nombre de décès liés au covid-19 au Maroc est de 192 personnes, soit seulement 2,7% des 6939 personnes déclarées positives. Le gouvernement redoute de nouveaux foyers de contamination et le Premier ministre a pris la décision de maintenir le confinement jusqu’au 10 juin. Ce délai sera difficile à respecter pour certains, au regard du nombre de personnes à court de ressources.

L’inquiétude avec la perte de revenus et le maintien du confinement est que plusieurs débiteurs de banques qui sont des individus auront du mal à rembourser des crédits empruntés auprès d’une banque. Dans la classe moyenne, 28,2% de personnes sont sans source de revenus et sont souvent des clients de banques.

Des mesures ont été prises pour accorder des moratoires dans le remboursement des dettes. Cependant, la mise en application de ces mesures divise. Les résultats financiers des banques pour le compte du premier semestre 2020 permettront de voir jusqu’où les revenus des banques ont été impactés.

Source Agence Ecofin mai 2002 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *