L’Algérie devient l’actionnaire majoritaire du gazoduc Medgaz vers l’Espagne
#Actualite #EchangesMediterraneens #Economie #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #ALGERIE
Denys Bédarride
lundi 8 juin 2020 Dernière mise à jour le Lundi 8 Juin 2020 à 07:44

En concluant un accord d’achat de 19,1 % des parts de la société espagnole Cepsa dans le gazoduc Medgaz qui achemine l’offre algérienne vers l’Espagne, la société publique algérienne des hydrocarbures (Sonatrach) devient l’actionnaire principale du conduit.

 

La Sonatrach possède désormais 51 % des parts tandis que l’autre coentreprise espagnole Naturgy Energy Group en détiendra le reste. Aucun détail concernant les conditions financières de la transaction n’a été dévoilé. « Sonatrach renforcera ainsi sa position en tant que fournisseur majeur et fiable de gaz en Europe, en particulier dans la péninsule Ibérique », a commenté la société dans un communiqué officiel.

Avec des politiques énergétiques nationales qui s’appuient beaucoup plus sur le gaz que le pétrole, il s’agit d’une opération qui sera bénéfique, principalement au moment où les besoins en liquidité se font le plus sentir.

Le gazoduc dont la capacité est de 8,2 milliards de mètres cubes par an, a un diamètre de 24 pouces et une longueur de 210 km. On s’attend à ce que sa capacité soit portée à 10,2 milliards de mètres cubes au cours du premier trimestre 2021.

 

Source Agence Ecofin juin 2020

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *