La Tunisie accélère ses engagements dans les projets énergétiques
#Actualite #BuzzNews #Economie #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #TUNISIE
Denys Bédarride
vendredi 26 juin 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 26 Juin 2020 à 14:49

Trois entreprises françaises ont été retenues pour un appel à projets solaires photovoltaïques du Ministère de l’énergie. Une annexe au contrat d’achat et de vente de gaz naturel auprès de la Compagnie algérienne des hydrocarbures a été signée.

La commission technique de production indépendante privée d’électricité à partir des énergies renouvelables (CTER) du Ministère de l’énergie, des mines et de la transition énergétique a publié la liste des projets retenus dans le cadre du 3ème tour des appels à projets solaires, qui avait été lancé en juillet 2019.

Portant sur une capacité installée de 70 MW, cet appel à projet a abouti à la sélection de 6 projets de 10 MW, dont 3 attribués à des entreprises françaises : Akuo Energy, Ecodelta et Quadran International. 10 autres projets sélectionnés portent chacun sur 1 MW.

En parallèle, le Ministère de l’Energie, des Mines et de la Transition Energétique a annoncé la signature, entre la Société Tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG) et la Compagnie algérienne des hydrocarbures (Sonatrach), d’une annexe au contrat d’achat et de vente de gaz naturel signé en 1997.

Elle prévoit le renouvellement du contrat de vente existant pour 8 ans jusqu’en 2027, avec la possibilité de le prolonger 2 ans. Elle permet d’augmenter de +20% le volume de gaz fourni à partir de 2025.

Pour rappel, le déficit énergétique tunisien représente 40% du déficit commercial. Afin de réduire ce déficit et de respecter ses engagements dans le cadre de l’Accord de Paris, la Tunisie a pour ambition de porter la part des énergies renouvelables dans le mix électrique à 30% d’ici 2030.

Elle mise pour cela sur l’implication du secteur privé, à qui sont ouverts deux types de projets : les appels à projets, de capacités limitées, et les concessions, de plus grandes tailles, et qui ont déjà abouti à la sélection de 3 consortiums, dont un franco-marocain impliquant l’entreprise ENGIE, pour la production de 500 MW dans l’énergie solaire.

Source : Ambassade de France en Tunisie, Service Économique Régional Tunisie-Libye | Economic Service Tunisia-Libya

Direction générale du Trésor | French Treasury

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *