La Tunisie avance fortement dans la mise en place de ses centrales solaires et éoliennes
#Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #TUNISIE
Denys Bédarride
vendredi 3 juillet 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 3 Juillet 2020 à 15:26

Le gouvernement met en œuvre son programme de développement de son potentiel de renouvelable. Il vient de sélectionner les constructeurs de 16 centrales solaires de 70 MW de capacité totale. Les 40 millions $ nécessaires au parc éolien de Sidi Mansour (30 MW) ont également été mobilisés.

En Tunisie, la politique de mise en place de centrales solaires et éoliennes connait des avancées importantes.

Le gouvernement vient ainsi de désigner les entreprises devant construire 16 centrales photovoltaïques d’une capacité combinée de 70 MW. Les entreprises choisies sont Akuo Energy, HBG Holding et Nour Energy réunis au sein d’un consortium, le groupement formé par Hatel Mabrouk et Bot Energy. L’énergéticien Ecodelta a également été sélectionné.

Six de ces infrastructures ont une capacité de 10 MW et les 10 restants ont une puissance de 1 MW. La construction des centrales de 10 MW nécessitera un investissement compris entre 5,7 et 7,4 millions €. Celles de 1 MW coûteront entre 751 000 et 1,06 million d’euros. Les infrastructures seront implantées dans les localités de Djerba, Sidi Bouzid, Gabès, Kairouan Tataouine et Médenine.

Dans le même temps, le projet de construction de la centrale éolienne de Sidi Mansour pourra entrer dans sa phase de construction. Il a en effet conclu sa mobilisation financière grâce à la signature d’un accord de financement avec ses partenaires, UPC Renewables et le Climate Fund Managers.

Les 40 millions $ nécessaires à la construction de l’infrastructure de 30 MW sont également mobilisés.

 « Nous pouvons commencer la construction du parc éolien de Sidi Mansour en 2020, ce qui contribuera à stimuler l’économie tunisienne, à créer des emplois locaux et à mettre en place un plan social pour les communautés locales tout en respectant les directives internationales en matière de protection de l’environnement », a affirmé Brian Caffyn, le président d’UPC.

Source Agence Ecofin juin 2020 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *