Tunisie : La croissance va baisser de 6% et la France vient en aide au pays avec un prêt de 350 millions d’€
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Institutions #Politique #TUNISIE
Denys Bédarride
mardi 7 juillet 2020 Dernière mise à jour le Mardi 7 Juillet 2020 à 07:21

Le chef du gouvernement tunisien, Elyes Fakhfakh, a annoncé une révision à la baisse la prévision de croissance à -6% en 2020, et un plan de sauvetage de l’économie nationale. Le Président de la République française Emmanuel Macron a annoncé l’octroi à la Tunisie d’un prêt de 350 millions d’€ et l’Agence française de développement (AFD) a distribué du matériel de protection contre le coronavirus.

Alors que 1 162 cas de contamination au coronavirus et 50 décès ont été confirmés en Tunisie au 23 juin 2020 selon le ministère de la Santé, le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh a déclaré le 25 juin 2020 devant l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) que le taux de croissance atteindrait -6% en 2020.

Elyes Fakhfakh avait déclaré le 14 juin 2020 que la récession serait d’au moins -4,3% en 2020, soit le chiffre mentionné par le FMI dans le World Economic Outlook d’avril 2019), avec une hausse du taux de chômage (130 000 chômeurs supplémentaires s’ajoutant aux 630 000 déjà identifiés).

Il a également affirmé que l’endettement de la Tunisie s’élève à 92 Mds TND, soit 82% du PIB, et que la dette publique contractée auprès des agents économiques extérieurs atteint 60% du PIB, un ratio qu’il souhaiterait réduire à 40%.

Il a également mentionné que l’Etat est redevable aux entreprises publiques et privées de 8 Mds TND.

Selon lui, « Nous sommes partis dans une stratégie pour la relance économique, mais la réalité des choses implique un plan de sauvetage. (…) Il faut commencer les projets en facilitant les procédures, en mettant fin à l’impunité et en luttant contre la corruption. Notre priorité est relancer l’économie, en trouvant des solutions aux problématiques du port de Rades, à la numérisation et en modernisant le Code des changes et du Commerce extérieur ».

Elyes Fakhfakh a également annoncé la mise en place d’un programme d’intégration de 250 000 jeunes déscolarisés, et d’un programme d’accès aux logements sociaux et aux terrains pour 300 000 familles. Il a insisté sur le « Rebranding » de la Tunisie afin de tirer profit de la relocalisation supposée se produire à la suite de la crise du COVID-19.

D’autre part, lors de la conférence de presse conjointe avec le Président de la République tunisienne Kaïs Saïed le 22 juin 2020, le Président de la République française a annoncé l’octroi à la Tunisie d’un prêt de 350 M EUR. Ce prêt sera octroyé par l’AFD.

Il a déclaré que « La France continue d’apporter tout son soutien à la Tunisie. Notamment dans le domaine de la santé, à travers la formation de soignants, la modernisation de l’infrastructure comme la construction des hôpitaux de Gafsa et Sidi Bouzid ».

Il a par ailleurs dénoncé le « jeu dangereux » de la Turquie en Libye, qui « contrevient à tous ses engagements pris lors de la conférence de Berlin », ajoutant : « La France et la Tunisie demandent ensemble que les belligérants cessent le feu et tiennent leur engagement de reprendre la négociation engagée dans le cadre des Nations unies ».

Enfin, l’AFD a distribué des équipements de protection aux agents municipaux de 9 communes du gouvernorat de Nabeul, pour les soutenir dans leur lutte contre la pandémie.

Source : Ambassade de France en Libye, Service Économique Régional Tunisie-Libye | Economic Service Tunisia-Libya

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *