Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 4
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises
Denys Bédarride
mercredi 22 juillet 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 22 Juillet 2020 à 05:11

Découvrez le condensé de l’actualité économique de la région MENA cette semaine réalisé avec l’appui du Service Economique Régional de Beyrouth Ambassade de France au Liban avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

L’actualité économique de l’Egypte

 

Selon la Ministre de la Planification et du Développement Economique, le taux de croissance du PIB pour l’année fiscale (2019/2020) est estimé entre 3,7% et 3,8%. Le taux de croissance du PIB aurait ainsi été ramené de 5,6% à -2% au cours du premier semestre 2020.

 

L’African Export-Import Bank afreximbank a annoncé avoir finalisé une assistance financière de 3,9 Mds$ au bénéfice de plusieurs institutions égyptiennes dont 3,55 Mds$ destinés à la Banque Centrale et 300M$ à la National Bank of Egypt (1ère banque commerciale du pays)

 

Le bénéfice net dégagé par CIB (première banque commerciale privée du pays) a été ramené de 5,35 Mds d’EGP au premier semestre 2019 à 5 Mds d’EGP au premier semestre 2020, soit une baisse d’un peu moins de 7%.

 

Après avoir diminué de 10,4 Mds$ en mars puis 2,4 Mds$ en avril, l’encours des titres de dette publique détenus par les investisseurs étrangers a diminué de 400 M$ en mai, à 7 Mds$ soit moins de 7% de l’encours total.

 

Selon le Ministère de l’Approvisionnement, les réserves stratégiques de blé couvriraient actuellement 5,5 mois de consommation, les réserves de sucre, 6,5 mois, et celles d’huiles végétales alimentaires, 4,3 mois.

 

L’actualité économique d’Israël

 

Le déficit de la balance commerciale de biens a été ramené de 10,7 Mds$ au cours des 6 premiers mois de 2019 à 9,2 Mds$ au cours des 6 premiers mois de 2020 soit une baisse de 14%. Le montant des exportations a été ramené de 27,1 Mds$ à 23,9 Mds$ soit une baisse de 11,9%

 

D’après le Bureau Central des Statistiques, et calculée en glissement annuel, l’inflation a été négative en juin à -1,1% (après -1,6% en mai). Calculée en moyenne sur les six premiers mois de l’année 2020, elle a été de -0,5% (contre 1,2% sur la même période en 2019).

 

D’après le Bureau Central des Statistiques, le nombre de logements neufs vendus au cours des cinq premiers mois de l’année 2020 s’est établi à 12 629, soit une baisse de 1,8% sur un an.

 

Le gouvernement a lancé le 12 juillet un nouveau plan de soutien à l’économie, intitulé « Economic Safety Net 2020-2021 » d’un montant de 88 Mds de NIS (25 Mds$), soit 6,3% du PIB. Ce plan cible les chômeurs, les indépendants et les entreprises.

 

Le gouvernement a lancé le 12 juillet un nouveau plan de soutien à l’économie qui cible les chômeurs, les indépendants et entreprises. Il est réparti en deux composants : 60 Mds NIS (17 Mds$) en dépenses budgétaires et 28 Mds de NIS (8 Mds$) en prêts garantis par l’Etat

 

Dans ce contexte, la Banque centrale prévoit un déficit public de 13% du PIB en 2020 et de 7% du PIB en 2021 quand la dette publique est estimée à 76% du PIB en 2020 et 78% du PIB en 2021.

 

La compagnie aérienne ELAL prolonge de nouveau l’arrêt de ses vols jusque fin août. 

 

L’indice TA-35 qui regroupe les 35 capitalisations les plus importantes de la Bourse de TelAviv a gagné 1,1% de sa valeur cette semaine. L’indice s’est néanmoins contracté de 16,9% depuis le 1er janvier.

tel aviv

L’actualité économique de la Jordanie

 

D’après des estimations préliminaires du Département des Statistiques, le taux de croissance du PIB, calculé à prix constants, serait de 1,3% au premier trimestre 2020.

 

Selon le Premier Ministre, un montant de près de 130M$ a été récupéré dans le cadre de la lutte contre la corruption en 2019. Ce total devrait être injecté dans le Trésor et contribuer ainsi à réduire l’écart de revenus causé par la pandémie du Covid19.

 

Le Ministre des Finances a déclaré que le gouvernement verserait jusqu’à 1,4Md$ de cotisations au secteur privé d’ici la fin de cette année.

 

La « facture pétrolière » jordanienne aurait été ramenée d’1 Md$ sur les quatre premiers mois de l’année 2019 à 749 M$ sur les quatre premiers mois de l’année 2020, soir une baisse de 30,8% sur un an.

 

L’actualité économique du Liban

 

Le montant de ses avoirs bruts en devises a été ramené de 33,10 Mds$ le 15 juin à 32,96 Mds$ le 30 juin 2020 et à 30,8 Mds$ le 15 juillet. Elles ont diminué de 2,2 Mds$ en 15 jours entre le 30 juin et le 15 juillet, contre en moyenne 720 M$ par mois depuis début janvier

 

D’après le Ministère des Finances, le montant de la dette publique est passé de 85,84 Mds$ à la fin avril 2019 à 92,87 Mds$ à la fin avril 2020, soit une augmentation de 8,2% sur un an. La dette libellée en LBP a atteint l’équivalent de 58,46 Mds$ à la fin du mois d’avril

 

D’après l’Association des Importateurs de Voitures au Liban, les ventes de voitures neuves au Liban ont été ramenées de 13 176 au cours des six premiers mois de 2019 à 3 998 au cours des six premiers mois de 2020, soit une baisse voisine de 70%.

 

D’après les Autorités portuaires, le montant des recettes dégagées par le port de Beyrouth a diminué de 46,7% entre les cinq premiers mois de 2019 et les cinq premiers mois de 2020. Quant au nombre des conteneurs, il a diminué de 44% dans le même temps.

 

La Banque du Liban a élargi son dispositif de subvention aux importations prioritaires. Désormais, cette liste comprend 300 produits de première nécessité qui pourront être importés à un taux inférieur à celui du marché parallèle : 3850LBP/1$ contre environ 8000LBP/$.

beyrouth

L’actualité économique de la Palestine

 

Les autorités israéliennes ont prolongé la permission pour les travailleurs palestiniens de rester en #Israel jusqu’au 30 juillet, soit 2 jours avant la fête de l’Aïd Al Adha.

 

L’Indice des prix à la consommation a diminué de -1,95 % en juin 2020 par rapport à juin 2019. L’évolution de l’IPC palestinien pour juin 2020 est la conséquence de la baisse des prix des légumes secs – 14,15 %, et fruits frais -7,92% par rapport à mai 2020.

 

L’actualité économique de l’Irak

 

D’après les chiffres publiés par Irak Body Count, le nombre des victimes de la violence aurait été ramené de 1153 au cours des six premiers mois de l’année 2019 à 522 au cours des six premiers mois de l’année 2020, soit une baisse voisine de 55%.

 

teheran 

L’actualité économique de l’Iran

  

D’après l’Organisation Internationale pour les Migrations, le nombre de déplacés «internally displaced persons» a été ramené de 1 607 148 à la fin juin 2019 à 1 381 332 à la fin juin 2020, soit une diminution de 14%. Le nombre de «returnees» est de 4 305 138 soit +10%.

 

Le Conseil de la monnaie et du crédit a pris un décret relevant l’ensemble des taux sur les dépôts à terme afin d’endiguer la croissance de l’offre de monnaie. Les taux des dépôts à CT de 3 et 6 mois atteignent désormais respectivement 12% (+2 points) et 14% (+3 points).

 

La Banque centrale a organisé, sur le marché interbancaire et avec le concours de sa société de courtage, une septième séance d’émission de titres souverains (murabaha) par voie d’adjudication ouverte, à laquelle 17 entités (banques, institutions de crédit) ont participé.

 

D’après le Centre national des statistiques, le taux de chômage de la population active aurait été ramené de 10,9% à la fin du premier trimestre de 2019/2020 à 9,8% à la fin du premier trimestre de 2020/2021, soit une baisse de 1,1 point en glissement annuel. 

 

D’après les données collationnées par le Centre national des statistiques, le stock total des investissements directs étrangers en Iran aurait été ramené de 1,1 Md$ à la fin de l’année 2018/2019 à 854 M$ à la fin de l’année 2019/2020, soit une diminution de 22,6%. 

 

D’après l’Oil Market Report du mois de juin 2020 de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), la production de pétrole brut s’est encore affaissée, passant de 1,97 Mb/j à 1,95 Mb/j, soit son point le plus bas depuis 1986.

 

D’après l’Oil Market Report de juin 2020 de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les exportations de pétrole brut seraient en revanche passées de 60 000 b/j en mai 2020 à près de 200 000 b/j en juin 2020, soit une hausse dans des proportions voisines de 233,3%. 

 

La capacité de stockage en mer de pétrole brut aurait été ramenée de 36 navires à la fin du mois de mai 2020 (30 VLCC et 6 Suezmax) à 35 navires à la fin du mois de juin 2020 (29 VLCC et 6 Suezmax).

 

Mesurée en nombre de navires à la fin du mois de juin 2020, la capacité de stockage en mer de pétrole brut de l’Iran ne représenterait plus que 38,0% de la capacité mondiale utilisée (70 VLCC et 22 Suezmax), soit une baisse de plus de 2 points en glissement mensuel. 

 

Le volume de pétrole brut stocké en mer aurait été ramené de 66 Mb à 64 Mb, soit une baisse voisine de 3,0% en glissement mensuel.

 

La Compagnie nationale pour la distribution des produits pétroliers a organisé 10 nouvelles sessions de vente d’essence via l’IRENEX. 183 000 tonnes onshore et 1 770 000 barils offshore auraient été proposés à un prix moyen respectif de 265,3 $ la tonne et 38,9 $ le baril

 

D’après les données de Kpler, l’Iran aurait exporté 2,23 MT de GPL soit 132 000 b/j au cours du premier semestre de 2020, ce qui représenterait 890 M $ de recettes en valeur. Avec 80% du volume exporté, la Chine serait le premier client de GPL iranien sur la période.

 

La valeur des recettes en devises rapatriées par les entreprises pétrochimiques sur le marché des changes dédié aux exportateurs et importateurs du secteur non-pétrolier se serait élevée à 8,5 Mds$ en 2019/2020 soit 40% de la valeur totale des recettes en devises rapatriées

 

La consommation intérieure de gaz aurait été ramenée de 619,7 Mm3/j à la fin du quatrième trimestre de 2018/2019 à 554,4 Mm3/j à la fin du quatrième trimestre de 2019/2020, soit une baisse de 10,5%. La consommation des ménages représenterait 41,2% de la consommation totale

 

La compagnie nationale IranAir opèrerait à nouveau une ligne Téhéran – Istanbul à raison de deux rotations hebdomadaires, depuis le 13 juillet. La compagnie aérienne dubaïote Emirates reprendrait sa liaison quotidienne entre Dubaï et Téhéran à compter du 17 juillet.

 

 

 

Source : Ambassade de France au Liban et le Service Economique Régional de Beyrouth avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *