Tunisie : Lancement d’un fonds prochain pour le Maghreb d’un montant de 100 millions d’€
#Enseignement #Recherche #Sciences #UnionEuropeenne #TUNISIE
Agence Ecofin
mardi 13 septembre 2022 Dernière mise à jour le Mardi 13 Septembre 2022 à 07:00

Avec le soutien de l’UE, la Tunisie a lancé un projet d’internationalisation de son enseignement supérieur et de la recherche. Pour atteindre cet objectif, les structures exerçant dans ces secteurs seront soumises à un contrôle qualité permanent.

Le ministère tunisien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a lancé officiellement le mardi 6 septembre, l’Agence tunisienne de l’évaluation et de l’accréditation dans l’enseignement supérieur et la recherche scientifique dont la mission est d’imposer la qualité dans les domaines concernés autant au niveau du public que du privé.

Dans son discours d’ouverture, le ministre de l’Enseignement supérieur, Moncef Boukthir, a souligné que « l’Agence fait partie de la stratégie du ministère qui met l’accent sur la qualité et l’excellence, et constitue l’une de ses priorités pour protéger et développer la crédibilité du système d’évaluation, dans le but d’améliorer la qualité de la formation et de valoriser les résultats de la recherche scientifique ».

Le lancement de cette structure est l’aboutissement d’un ensemble de réformes via le décret présidentiel n° 46 pour l’année 2022 publié le 28 juin 2022. Selon ce décret, l’Agence aura pour missions l’évaluation des universités et des établissements d’enseignement supérieur et de recherche publics et privés, l’évaluation des établissements publics de recherche scientifique, l’accréditation des établissements d’enseignement supérieur et de recherche publics et privés, nationaux et internationaux ou leurs programmes de formation à leur demande, ainsi que la suspension ou le retrait de l’accréditation.

Elle agit sur la base d’indicateurs bien définis appréciables à la suite d’une évaluation. Toutes les institutions d’enseignement supérieur dont les formations et les diplômes ne répondent pas aux standards internationaux ne seront pas accréditées.

Notons que cette Agence bénéficie du soutien technique et financier de l’Union européenne (UE) dans le cadre du programme d’appui au renouveau pour l’éducation, la mobilité, la recherche et l’éducation.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.