La Méditerranée, la mer des meilleurs fromages ?
#ASavoir #Actualite #BonsPlans #BuzzNews #CultureSport #EchangesMediterraneens #Economie #RepasDAffaire
Karl Demyttenaere
vendredi 29 avril 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 29 Avril 2016 à 10:49

Miser sur le riche patrimoine gastronomique de la Méditerranée pour développer le tourisme, c’est l’objectif de la « Route des produits laitiers de Méditerranée » et ses 28 étapes, un itinéraire transfrontalier original conçu par le projet LACTIMED.

Tous les grands chefs le savent, la quasi-totalité des meilleurs pays producteurs de formage au monde sont situés autour de la mer Méditerranée. Habituellement fabriqués à partir lait de chèvre ou de brebis et généralement frais ou saumurés (mais pas vieillis), les fromages de la région méditerranéenne sont connus pour leur goût incomparable.

Ces fromages traditionnels sont associés à des paysages naturels, des hommes et des femmes passionnés, ainsi qu’à la culture et l’histoire des territoires dont ils sont issus. Ces ingrédients font  partie de la « Route des produits laitiers de Méditerranée », un itinéraire touristique à travers des régions de la Tunisie (Bizerte et Béja), d’Italie (Sicile), de Grèce (Thessalie), de l’Egypte (Alexandrie et Beheira) et du Liban (Bekka).

Le parcours a été élaboré par le projet LACTIMED : il offre un voyage fait de 28 étapes savoureuses au cours desquelles les voyageurs ont la possibilité de déguster des fromages typiques et même apprendre à les fabriquer.

Les fermes inclues dans le guide édité par le projet proposent également des randonnées, des visites culturelles, des cours de cuisine, des solutions d’hébergement et la possibilité de participer à des activités quotidiennes comme la traite des brebis.

Favoriser le développement rural et local

En fournissant ce type de services, les éleveurs laitiers peuvent générer des revenus supplémentaires, entrer en contact direct avec les consommateurs et partager leur passion pour leur travail.

 « Je souhaite créer un lien direct entre les consommateurs et les fabricants de fromage de la région » explique Zied Ben Youssef, propriétaire de Borj Lella, une ferme-auberge et fromagerie située à Béja, à 100 kilomètres à l’est de Tunis. Celle-ci a reçu un appui financier pour améliorer l’équipement de sa cuisine et fromagerie, afin que les touristes soient accueillis dans les meilleures conditions possibles.

L’objectif de LACTIMED est de créer une expérience profondément authentique, basée sur les traditions, les produits typiques, l’hospitalité et la convivialité. « La route a pour but d’attirer les visiteurs au cœur des zones rurales en Méditerranée. Elle sera promue par des agences de voyage responsable et d’autres acteurs du tourisme durable », explique M. Aurélien Baudoin, coordinateur de LACTIMED.

A lire également :

La Tunisie lance un site en langue japonaise pour promouvoir son tourisme

Comment le Maroc veut miser sur le tourisme durable et responsable

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *