Brouillon auto 8
#Economie #Exportation #Petrole #LIBYE
Denys Bédarride
dimanche 30 août 2020 Dernière mise à jour le Dimanche 30 Août 2020 à 09:00

Le maréchal Haftar vient d’autoriser la société publique du pétrole à exporter les stocks de pétrole des ports pétroliers du pays. La mesure qui ne concerne pas la production des gisements, vise à soulager les souffrances des Libyens, assure le commandement militaire.

Le 19 aout 2020, le général de division de l’armée nationale libyenne, Ahmad al-Mismari a déclaré que sur instruction du maréchal Khalifa Haftar, seules les quantités de pétrole stockées dans les terminaux portuaires du pays seront exportées. Ceci, pour « pour soulager les souffrances des citoyens libyens ».

Le brut extrait des gisements pétroliers du pays n’est pas concerné par la mesure. C’est la première fois en huit mois que le pays exportera une quantité importante de pétrole. « L’ouverture des installations pétrolières concerne l’exportation de seulement ce qui est stocké dans les réservoirs, le pétrole produit sur les gisements ne sera pas exporté », a déclaré al-Mismari.

Depuis janvier, la plupart des champs et des terminaux d’exportation du pays sont sous blocus. Une situation qui a fortement érodé la production et réduit à zéro les recettes issues de l’exportation pétrolière. Avec le manque de recettes pétrolières, l’économie tourne au ralenti avec notamment une forte inflation que peinent à supporter les populations.

Les pertes issues de la fermeture de ces installations ont récemment été chiffrées à plus de 8 milliards de dollars.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *