Libye : Le Conseil présidentiel lance 10 décrets importants sur la gestion du pays
#Actualite #Gouvernement #Institutions #Politique #LIBYE
Denys Bédarride
samedi 12 septembre 2020 Dernière mise à jour le Samedi 12 Septembre 2020 à 09:00

Suite à des manifestations dans l’Ouest libyen, le chef du Conseil présidentiel (CP) a émis une série de décrets, dont un décret formant un comité chargé d’examiner l’argent dépensé par le ministère de la santé, qui est soupçonné de corruption, et un décret attribuant 2 Mds LYD aux municipalités. De plus, un nouveau ministre de la Défense et un nouveau chef d’état-major ont été nommés.

Suite aux manifestations ayant eu lieu à Tripoli et Misrata pour protester contre la corruption dans l’État et les mauvaises conditions de vie, le chef du Conseil présidentiel (CP) Fayez Al-Sarraj a émis une série de décrets

1/ Le CP a annoncé le 28 août 2020 la suspension du Ministre de l’Intérieur Fathi Bashagha (décret 562/2020), qui a été appelé à comparaître pour une enquête administrative sur ses prises de position concernant les dernières manifestations à Tripoli, en conflit avec la ligne officielle du gouvernement. A l’issue de l’enquête le 3 septembre 2020, et après s’être entretenu avec Fathi Bashagha, Fayez Al-Sarraj a levé la suspension temporaire du Ministre de l’Intérieur, qui a repris ses fonctions

2/ Le décret 563/2020 a conféré à la Force conjointe de sécurité la responsabilité d’imposer la sécurité à Tripoli

3/ Le décret 564/2020 a activé les paiements relatifs à la loi sur les allocations aux femmes et aux enfants, qui avait été adoptée en 2013. 

4/ Le décret 567/2020 a pour but d’offrir des emplois aux diplômés universitaires sans emploi. Fayez Al-Sarraj a appelé la Banque centrale de Libye (BCL) à mettre à disposition les fonds nécessaires à cet effet. 

5/ Le décret 565/2020 forme un comité chargé d’examiner tout l’argent dépensé par le ministère de la Santé en 2019 et 2020. Le Bureau d’audit libyen avait notamment dénoncé la corruption dans le secteur de la santé. De plus, le sous-secrétaire du ministère de la Santé, Mohamed Haitham, fait face à des accusations de corruption

6/ Le décret 566/2020 nomme Salah-al-Deen Namroush comme nouveau ministre de la Défense

7/ Le décret 47/2020 nomme Mohamed Hadad comme nouveau chef d’état-major de l’armée

8/ Le décret 576/2020 a donné aux municipalités la possibilité de générer des revenus localement

9/ Le décret 577/2020 attribue 2 Mds LYD aux municipalités, qui seront distribués aux municipalités en fonction de leur densité de population. 

10/ Le décret 579/2020 acte la formation d’un ministère du Logement et de la Reconstruction. Pour rappel, dans son discours en réponse aux manifestations le 24 août, Fayez Al-Sarraj avait déclaré son intention d’entreprendre un remaniement ministériel, indiquant qu’il pourrait déclarer l’état d’urgence et former un gouvernement de crise.

Source Ambassade de France en Tunisie 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *