Egypte : Les Etats-Unis ont appelé le gouvernement à ne pas permettre aux entreprises chinoises d’installer l’infrastructure de télécommunications 5G dans le pays
#Chine #EtatsUnis #NouvellesTechnologies #Technologie #EGYPTE
Denys Bédarride
mercredi 28 octobre 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 28 Octobre 2020 à 18:51

Les États-Unis demandent à l’Égypte de rejoindre leur programme « Clean Network ». L’initiative, présentée au monde comme la garantie d’une infrastructure télécom fiable, fournie pas des partenaires fiables, contribuera à isoler davantage la Chine, avec laquelle l’administration Trump est en guerre technologique.

Les États-Unis ont appelé le gouvernement égyptien à ne pas permettre aux entreprises chinoises d’installer l’infrastructure de télécommunications 5G dans le pays. Le site d’informations middleeastmonitor.com, indique que, via son ambassade en Égypte, le gouvernement américain a exhorté les autorités du Caire à rejoindre son programme baptisé « Clean Network » pour obtenir cette technologie de « partenaires fiables ».

Selon le département d’État américain, « le programme “Clean Network” est l’approche globale de l’administration Trump pour protéger les actifs de la nation, y compris la vie privée des citoyens et les informations les plus sensibles des entreprises, contre les intrusions agressives d’acteurs malveillants, tels que le Parti communiste chinois ».

Plus de 40 pays à travers le monde et une soixantaine d’entreprises mondiales de télécommunications et de technologies font partie de l’alliance, notamment Oracle, Hewlett Packard et Verizon aux USA, et Telefonica en Espagne.

À travers leur programme « Clean Network », les États-Unis veulent isoler davantage la Chine avec laquelle le gouvernement est en guerre technologique depuis 2019. La Bulgarie est le dernier pays à l’avoir rejoint. Le Premier ministre bulgare, Boyko Borisov, l’a annoncé le 26 octobre 2020. Le pays a signé le « Clean Network », en même temps qu’un mémorandum d’entente sur l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins civiles.

Source Agence Ecofin.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *