Brouillon auto 128
#EmploiFormation #Formation #Technologie #Tourisme #MAROC
Denys Bédarride
jeudi 15 avril 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 15 Avril 2021 à 09:37

Le projet de réhabilitation de l’institut, qui offrira plus de 450 places pédagogiques par an, vise à créer quatre nouvelles filières dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie afin de favoriser les jeunes à pouvoir accéder au marché de l’emploi. 

Le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, porte parole du Gouvernement, et la ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport Aérien et de l’Economie Sociale, ont dernièrement participé au lancement les travaux d’extension de l’Institut Spécialisé de Technologie Appliquée Hôtelière et Touristique (ISTAHT) d’Ouarzazate.

Un agrandissement qui s’inscrit dans le cadre d’un programme visant la promotion de l’insertion professionnelle des jeunes, l’amélioration de la compétitivité des entreprises et l’adoption de modes de gouvernance concertés avec les professionnels.

Le projet d’extension et de transformation du mode de gestion de cet institut s’inscrit dans le dans le programme des Hautes orientations royales visant la création de nouvelles générations d’établissements de formation professionnelle, et aussi dans la perspective de la mise en œuvre de la nouvelle feuille de route pour le développement de la formation professionnelle. Ce projet bénéficie de l’appui du Fonds « Charaka », financé par le MCC (Millennium Challenge Corporation) et créé dans le cadre du programme de coopération « Compact II », sachant que son coût total s’élève à plus de 32 millions de dirhams, financé à hauteur de 3,6 millions de dirhams par le ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport Aérien et l’Economie Sociale, Département du Tourisme, et par une contribution de 29,2 millions de dirhams du fonds «Charaka».

Brouillon auto 127

Cet institut sera géré, en partenariat avec les professionnels, à travers la mise en place d’un « Conseil d’établissement » comme modèle de gouvernance au terme d’un partenariat entre les secteurs public et privé, avec une offre de formation diversifiée axée sur les filières très sollicitées par le marché du travail. Le projet de réhabilitation de l’institut, qui offrira plus de 450 places pédagogiques par an, dont 190 au titre des filières additionnelles, vise à créer quatre nouvelles filières relatives au secteur du tourisme et de l’hôtellerie, à savoir : tourisme digital ; gestion et contrôle de l’exploitation en tourisme, hôtellerie et restauration ; promotion et commercialisation des produits du terroir ; cuisine et gastronomie traditionnelle marocaine auxquelles il faut ajouter l’adaptation de la filière Guide des espaces naturels déjà installée.

L’ensemble de ces filières a pour objectif de former les jeunes de la région afin de leur permettre d’accéder au marché de l’emploi. Cet Institut spécialisé de technologie hôtelière et touristique a été créé en 1985 et accueille les jeunes marocains de moins de 25 ans désireux de suivre une formation en hôtellerie et tourisme. Sa capacité d’accueil avant les travaux d’extension est de 200 étudiants. Il propose une formation initiale et une formation par apprentissage.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *