Egypte : L’opérateur égyptien de satellites de télécommunications NileSat lancera en mai Nilesat-301, satellite de télécommunications géostationnaire, construit par lThales Alenia Space
#Actualite #Economie #Entreprises #MENA #Spatial #Telecommunication #VieDesEntreprises #EchangesMediterraneens #EGYPTE #France
Agence Ecofin
mercredi 27 avril 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 27 Avril 2022 à 06:00

En 2019, l’égyptien NileSat avait confié la construction de son quatrième satellite à la société Thales Alenia Space. L’engin devait être livré en janvier 2022, mais le calendrier du projet a été prolongé de quatre mois supplémentaires.

L’opérateur égyptien de satellites de télécommunications NileSat lancera en mai Nilesat-301, son satellite de télécommunications géostationnaire. L’engin a été construit par la société Thales Alenia Space, spécialisée dans la conception et la fabrication d’équipements spatiaux. Il devrait fournir des services de communication et de haut débit par satellite à l’Égypte et aux pays voisins de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord).

Basé sur la plateforme Spacebus 4000-B2, le satellite, d’une masse au lancement de 4 tonnes, aura une durée de vie minimale de 15 ans. Selon son fabricant, NileSat-301 a récemment été placé dans son conteneur de transport et est maintenant prêt à partir. Il quittera l’usine de Cannes dans les prochaines semaines en direction de Fos-Sur-Mer pour enfin rejoindre Cap Canaveral, où il sera lancé.

Cette annonce intervient après que NileSat et Thales Alenia Space ont signé, en décembre 2019, un accord pour la construction du satellite au terme d’un appel d’offres international. Le projet avait un délai de développement de 25 mois et devait être livré en janvier 2022. NileSat a également signé un contrat de lancement avec la société SpaceX du milliardaire Elon Musk pour la mise en orbite du satellite. Nilesat-301 est le deuxième satellite de télécommunications géostationnaire réalisé par Thales Alenia Space pour le compte de Nilesat, après Nilesat-201. 

Les deux premiers satellites de la société ont été construits par l’ex-société aérospatiale française Matra Marconi, aujourd’hui Airbus Defence and Space.

Une fois mis en service, Nilesat-301 viendra renforcer le satellite Nilesat-201 pour des services en bandes Ku au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Le nouveau satellite de télécommunications géostationnaire contribuera également à l’extension de la fourniture de services de télécommunications et de radiodiffusion numérique directe sur ces mêmes fréquences dans deux nouvelles régions africaines. 

Il permettra par ailleurs d’offrir de la connectivité à haut débit en bande Ka sur la totalité du territoire égyptien.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.