Algérie-Niger : La Transsaharienne entre Lagos et Alger, un projet pharaonique de 9 600 km qui va interconnecter 6 pays, Tunisie, Algérie, Mali, Niger, Tchad et Nigeria avance
#Actualite #Decideurs #Economie #Politique #ALGERIE #TUNISIE
Denys Bédarride
dimanche 24 juillet 2022 Dernière mise à jour le Dimanche 24 Juillet 2022 à 07:00

L’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) a appelé, le 16 juillet dans un communiqué, à un accord de « libre-échange et de libre circulation » entre l’Algérie et la Tunisie.

Intervenant au lendemain de la réouverture, depuis le 15 juillet, des frontières terrestres algéro-tunisiennes après deux ans de fermeture en raison de la crise sanitaire, les patrons tunisiens veulent consolider cette décision prise, le 5 juillet courant, par les présidents Abdelmadjid Tebboune et Kaïs Saïed.

L’UTICA a appelé les autorités des deux pays à instaurer «les principes de liberté de circulation, de séjour, de travail, de propriété, pour les Algériens en Tunisie et les Tunisiens en Algérie ».

L’UTICA a appelé, selon le même communiqué, « à encourager l’investissement commun et à instaurer la liberté d’investissement dans les secteurs économiques, mais aussi à faciliter l’accès au financement par les établissements financiers».

Dans ce sens, l’organisation patronale tunisienne a appelé à « l’annulation des barrières douanières, non douanières et frontalières », à « l’élaboration d’un accord global de libre-échange entre les deux pays exonéré de toutes taxes sur les produits des deux pays» et à « la libéralisation complète des monnaies des deux pays dans les transactions économiques et dans le tourisme, et ce, après un accord des institutions officielles concernées sur un taux de change unique ».

Selon la même source, « il s’agit également de booster la coopération dans tous les secteurs à valeur ajoutée, dont le secteur des énergies renouvelables et les technologies de communication, en plus d’accorder davantage d’intérêt au tourisme et aux prestations fournies aux citoyens des deux pays.

Le patronat tunisien a aussi évoqué l’importance « du développement des régions frontalières et l’instauration de zones de libre-échange dans ces régions, notamment à travers la création de zones industrielles de pointe dans ces régions frontalières pour attirer des projets innovants directs et communs ».

En avril dernier, les présidents Kaïs Saïed et Abdelmadjid Tebboune ont réaffirmé leur volonté de renforcer les relations bilatérales entre les deux pays. Ils ont réaffirmé que l’Algérie et la Tunisie « partagent la même histoire et la même volonté de bâtir un avenir solide basé sur les mêmes constantes et les principes communs ».

Le 15 décembre 2021, l’Algérie et la Tunisie ont signé 27 accords de coopération portant sur plusieurs domaines, notamment la justice, la sécurité, la communication et les médias, l’industrie, l’environnement, la culture, la santé, la jeunesse et le sport.

Source : Agence Anadolu

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.