Lebanon : How for two years, the multidimensional crisis in which Lebanon has been plunged has continued to modify its economic, financial and monetary landscape 1
#AnalyseEconomique #Crise #Inflation #Politique #LIBAN
Denys Bédarride
lundi 15 août 2022 Dernière mise à jour le Lundi 15 Août 2022 à 07:00

L’institut de la Finance Internationale (IIF) a publié le 21 juillet un rapport dans lequel il présente deux scénarios macroéconomiques de moyen-terme pour le Liban.

Dans le scénario optimiste, qui prend l’hypothèse d’une mise en œuvre des réformes et le lancement d’un programme FMI, l’IIF prévoit que le PIB nominal retrouverait dès 2026 son niveau de 2019 (environ 55 Md USD, contre 24 Md USD en 2021). 

L’inflation serait progressivement maîtrisée, la dette publique redeviendrait soutenable (passant de 222% du PIB en 2021 à 73% du PIB en 2026) et les réserves mobilisables de la banque centrale (hors Eurobonds et or) serait reconstituées, passant de 9 Md USD en 2022 à 31 Md USD en 2026.

Dans le scénario pessimiste, qui prend l’hypothèse de l’absence de réformes et de programme FMI, l’IIF prévoit que le PIB nominal se maintiendrait à un niveau très faible (23 Md USD en 2026) et que l’inflation demeurerait élevée (+35% en moyenne en 2026). La dette publique resterait insoutenable (202% du PIB en 2026) et les réserves de la banque centrale serait quasiment épuisées d’ici 2026 (1 Md USD). 

Source : Ambassade de France au Liban

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.