La Tunisie reste très dépendante de l’importation de blé
Roquex — Travail personnel, CC0,
#AnalyseEconomique #Commerce #Deficit #Industrie #TUNISIE
Denys Bédarride
lundi 29 août 2022 Dernière mise à jour le Lundi 29 Août 2022 à 07:00

Selon les dernières données de l’Institut National des Statistiques (INS), le PIB à prix constants a augmenté de 2,8% entre le 2nd trimestre de 2021 et le 2nd trimestre de 2022. Cette hausse de l’activité et notamment alimentée par la reprise du tourisme (+42,5% pour le secteur de l’hôtellerie et de la restauration et +19% pour les activités de transport) et dans le secteur du textile, de l’habillement et du cuir (+16,4%).

En revanche, les activités d’extraction d’hydrocarbures, les industries chimiques et le secteur de la construction ont connu un repli respectif de 15,7%, 2% et 11,6%.

Le PIB à prix constants a cependant diminué de 1% entre le 1er et le 2nd trimestre 2022 (après une hausse de 0,7% entre le 4ème trimestre de 2021 et le 1er trimestre de 2022). Cette diminution de l’activité peut être attribuée au secteur de la construction (- 13,4%), des industries chimiques (-9,8%) et des hydrocarbures (-7,1%). 

Toutefois, au cours de la même période, les activités de raffinage pétrolier, celles de production et distribution d’électricité et gaz et les industries diverses ont connu une croissance respective de 62%, 9,4% et 7%.

La Libye doit augmenter sa production de pétrole de 40 % soit 1,8 million de barils par jour en 2022 pour couvrir ses dépenses et relancer l’économie

Le déficit commercial se creuse de 5 milliards de TND sur les sept premiers mois de 2022 

Dans un contexte de hausse des échanges commerciaux, le déficit commercial sur les sept premiers mois de l’année est passé de 8,7 Md TND en 2021 à 13,7 Md TND en 2022 (de 2,7 Md EUR à 4,3 Md EUR), soit une dégradation de 57% selon l’INS.

Les exportations sur les sept premiers mois de l’année 2022 ont enregistré une hausse de 23,1% à 32,5 Md TND, soit 10,2 Md EUR, par rapport à la même période de l’année 2021. Les importations ont quant à elles enregistré une hausse de 31,6% à 46,2 Md TND, soit 14,5 Md EUR, au cours de la même période.Sur le plan sectoriel, la hausse des exportations concerne notamment l’énergie (en hausse de 60,2% pour s’établir à 2,6 Md TND), les mines, phosphates et dérivés (en augmentation de 69,4% pour atteindre 1,8 Md TND) et les produits issus de l’agriculture et de l’industrie agroalimentaire (en hausse de 29,6% pour s’établir à 3,9 Md TND). 

Côté importations, leur augmentation provient principalement l’énergie (+89,7%, à 7,5 Md TND), des mines, phosphates et dérivés (+65,2%, à 1,2 Md TND) et des produits agricoles et alimentaires (+40,2%, à 6,2 Md TND). 

Sur le plan géographique, le déficit de la balance commerciale s’explique principalement par les échanges avec la Chine (-4,9 Md TND), la Turquie (-2,8 Md TND), l’Algérie (-1,6 Md TND) et la Russie (- 1,3 Md TND). 

En revanche, la balance commerciale a enregistré ses principaux excédents avec la France (+2,3 Md TND), l’Allemagne (+1,8 Md TND) et la Libye (+944 M TND).

Source : Ambassade de France en Tunisie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.