L’Egypte fait de son approvisionnement énergétique une priorité
#Actualite #Economie #Energie #Gaz #Petrole #TUNISIE
Denys Bédarride
samedi 3 septembre 2022 Dernière mise à jour le Samedi 3 Septembre 2022 à 07:00

D’après l’Observatoire National de l’Energie et des Mines (ONEM), le déficit semestriel de la balance commerciale énergétique est passé de 2,01 Mds TND soit 630 M EUR à la fin du mois de juin 2021 à 4,12 Mds TND soit 1,3 Md EUR à la fin du mois de juin 2022, soit une augmentation de 105%. Cette dégradation est la conséquence d’un accroissement des importations (+86% à 6,63 Mds TND) insuffisamment compensé par la hausse des exportations (+62% à 2,51 Mds TND).

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces évolutions : la dégradation du taux de change (dépréciation de 9 % du TND par rapport à l’USD entre fin juin 2021 et fin juin 2022), la hausse du cours du baril de Brent (+66% sur la période) et l’accroissement du prix du gaz algérien (+89% sur la période). 

Dans le même temps, le taux d’indépendance énergétique a été ramené de 57% à 51%, principalement sous l’effet d’une réduction de la production nationale d’hydrocarbures. 

En effet, la production nationale de pétrole brut a atteint 850 000 tonnes à la fin du mois de juin 2022, en baisse de 12% par rapport à la même période de l’année précédente. La production quotidienne moyenne de barils de pétrole a ainsi été ramenée de 40 900 à 36 400 dans le même temps. 

L’apport des champs pétroliers « Halk el Manzel » et « Sidi Marzoug » qui sont entrés en production en 2021 reste insuffisant pour compenser la baisse de la production enregistrée dans plusieurs champs, dont « Baraka » (-65%), « Nawara » (-26%) et « Hasdrubal » (-14%). 

D’autres champs ont enregistré a contrario une amélioration de leur production, à savoir « Gherib » (+172%) et « Franig » (+5%). 

Par ailleurs, la production nationale de gaz naturel s’est élevée à 1 474 ktep (tonne d’équivalent pétrole) au cours des six premiers mois de l’année 2022, en baisse de 3% par rapport aux six premiers mois de l’année 2021

A noter que le ministère de l’Industrie, des Mines et de l’Energie a indiqué que la concession d’hydrocarbures « Miskar », qui concentre à elle seule 25% de la production nationale de gaz, a été accordée à l’Entreprise tunisienne d’activités pétrolières (ETAP) suite à la fin du contrat d’exploitation obtenu par la société Shell au cours des trente dernières années. 

Source Ambassade de France en Tunisie  

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.