amiante
#Actualite #BuzzNews #Economie #Entreprises #France #ALGERIE
Agence Ecofin
mercredi 7 septembre 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 7 Septembre 2022 à 07:00

Cet accord s’inscrit dans une phase de profonde transition environnementale et économique. L’objectif de cet accord est de répondre à un appel d’offres lancé par un institutionnel de premier plan afin de proposer une solution clé en main depuis l’extraction de l’amiante par SO.GE.B.ZRITA jusqu’à son traitement définitif par vitrification par Inertam.

La société algérienne SO.GE.B.ZRITA, spécialisée dans le désamiantage vient de signer un accord-cadre avec Inertam, basée à Morcenx-la-Nouvelle dans Les Landes en France, filiale d’Europlasma, spécialiste du traitement des déchets dangereux.

Cet accord est le préalable à une demande à l’Etat algérien, signataire de la convention de Bâle1, qui autorise l’exportation des déchets d’amiante.

En outre, il fixe les principales modalités de la collaboration souhaitée par SO.GE.B.ZRITA et Inertam. Dans l’immédiat, l’objectif de cet accord est de répondre à un appel d’offres lancé par un institutionnel de premier plan afin de proposer une solution clé en main depuis l’extraction de l’amiante par SO.GE.B.ZRITA jusqu’à son traitement définitif par vitrification par Inertam.

Par la suite, cette collaboration permettra de proposer au marché algérien une prestation de services complète pour les déchets d’amiante dont les stocks sont estimés à plus de 10 millions de tonnes sur le territoire.

Aujourd’hui en Algérie, tous les déchets dangereux, notamment ceux contaminés à l’amiante, sont entreposés provisoirement en attente d’une filière de traitement. L’Algérie est consciente de la nécessité d’opérer une phase de profonde transition environnementale et économique. Les enjeux et les défis de la gestion des déchets dangereux motivent la volonté de l’État algérien de recourir rapidement à des solutions de traitement définitif assurant la suppression de leur toxicité.

Pour preuve, les autorités publiques lancent des consultations visant le traitement annuel de quantités de déchets dépassant les 100 000 tonnes globalement. La prise de conscience des problèmes environnementaux a été progressive et l’Algérie est engagée à faire de l’environnement et du développement durable des valeurs fondatrices comme en témoigne la révision de la constitution algérienne en 2020 venant renforcer la dimension écologique des politiques publiques.

Grâce à son procédé unique de traitement définitif des déchets d’amiante par vitrification à l’aide de la technologie de torches à plasma, Inertam est à même de répondre à cet enjeu majeur dans le parfait respect de la convention de Bâle, laquelle limite la circulation des déchets dangereux entre les pays. Pour mémoire, la capacité installée de traitement d’Inertam est de 8 000 tonnes par an.

Europlasma est un groupe français expert dans la dépollution, dont le savoir-faire depuis 30 ans s’appuie sur sa technologie propriétaire, la torche à plasma, permettant d’obtenir de très hautes températures. Le métier d’Europlasma consiste à concevoir et développer les nombreuses applications de la torche à plasma, au service de l’homme et de son environnement.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.