Screenshot
#Ecologie #Energie #Environnement #TransitionEnergetique #TUNISIE
Thomas Dupleix
mardi 4 juin 2024 Dernière mise à jour le Mardi 4 Juin 2024 à 07:00

TE H2, une co-entreprise formée par TotalEnergies et le Groupe EREN, et VERBUND, leader autrichien de l’électricité, ont signé un protocole d’accord avec la République tunisienne pour étudier la mise en œuvre du projet d’hydrogène vert « H2 Notos » pour exportation à grande échelle vers l’Europe centrale par pipeline.

H2 Notos vise à produire de l’hydrogène vert par électrolyse d’eau de mer dessalée, en utilisant de l’électricité renouvelable produite par des parcs solaires et éoliens terrestres. Le projet vise à produire 200 000 tonnes d’hydrogène vert par an durant la phase initiale, avec la possibilité d’atteindre 1 million de tonnes par an, dans le sud de la Tunisie. Il bénéficiera d’un accès privilégié au marché européen, grâce au « SoutH2 Corridor », un pipeline dédié reliant l’Afrique du Nord à l’Italie, à l’Autriche et à l’Allemagne, dont la mise en service est prévue vers 2030.

TE H2, en partenariat avec VERBUND, aura la charge du développement, du financement, de la construction et de l’opération de ce projet intégré, de la production d’électricité verte jusqu’à à la production d’hydrogène vert. VERBUND coordonnera le transport de l’hydrogène produit vers l’Europe centrale.

« La signature de ce protocole d’accord avec la Tunisie marque le coup d’envoi d’un projet ambitieux et vient conclure plusieurs mois de travail et d’échanges avec l’ensemble des parties prenantes », a déclaré David Corchia, Directeur Général deTE H2. « Nous sommes ravis de nous associer à VERBUND pour accompagner le développement d’une initiative aussi pionnière et ambitieuse, à un emplacement aussi stratégique. H2 Notos a le potentiel de devenir un fournisseur majeur d’hydrogène vert pour l’Europe tout en créant de nombreux emplois en Tunisie. Nous entrons à présent dans une phase de développement greenfield et de travaux techniques importants destinées à évaluer la faisabilité du projet. Il nous faudra pour cela continuer d’approfondir la collaboration constructive et fructueuse que nous avons déjà avec les autorités tunisiennes nationales et locales. »

« L’accord conclu avec TE H2 et VERBUND marque une étape importante dans notre démarche pour une énergie propre et durable », a déclaré Fatma Thabet Chiboub, ministre tunisienne de l’Industrie, des Mines et de l’Énergie. « La Tunisie, fermement engagée dans la transition énergétique, voit dans ce projet un pivot stratégique de nature à renforcer son attractivité en tant que destination privilégiée pour les investissements étrangers dans les énergies renouvelables. » 

« La Tunisie est une région particulièrement importante pour la production extensive d’énergie verte compétitive. Elle occupe une place de choix dans les projets de VERBUND liés à l’hydrogène », a ajouté Michael Strugl, Directeur Général de VERBUND. 

« Nous nous sommes fixé pour but d’alimenter l’industrie européenne en hydrogène vert. Combiner la production compétitive d’hydrogène en Tunisie et son transport par pipeline nous permettra de garantir un approvisionnement de grande ampleur et à long terme et d’accompagner ainsi nos clients dans leur transition énergétique, tout en soutenant un développement économique durable en Tunisie. Nous sommes ravis de travailler au sein d’un important consortium et capable de mener à bien des projets à l’échelle du GW. Nous sommes impatients de les développer en partenariat et en étroite collaboration avec les autorités et la population tunisiennes. »

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *