#Economie #Energie #Finance #Investissement #Numerique #ALGERIE #MAROC #TUNISIE
Denys Bédarride
mercredi 5 août 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 5 Août 2020 à 11:00

Découvrez dans notre vidéo les chiffres clés de l’économie du Maghreb. Quelles sont les forces et les faiblesses du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie ?

Si les économies du Maghreb ont beaucoup souffert des conséquences du coronavirus, elles ont aussi de nombreux atouts.

Première terre d’accueil des investissements français sur le continent africain, le Maroc recèle tout un éventail d’opportunités. Avec une économie ouverte à l’international et forte de plusieurs accords de libre-échange, notamment avec l’Union européenne et les Etat-Unis, il ambitionne aujourd’hui de devenir le hub vers les marchés africains.

L’Algérie est la 4ème économie du continent. Mais avec la chute des prix du pétrole, le déficit de ce pays riche en hydrocarbures s’est aggravé.  Aujourd’hui, le gouvernement veut réduire la part du secteur des hydrocarbures dans l’économie nationale à 20% d’ici fin 2021.

Pour attirer les attirer des investisseurs étrangers, la Tunisie peut s’appuyer sur 11 millions de consommateurs, une main d’œuvre qualifiée et compétitive, une porte d’entrée vers d’autres pays africains… Les secteurs porteurs sont les services aux entreprises, la santé, l’agroalimentaire, les infrastructures, le numérique et les énergies renouvelables, censées atteindre 30 % du mix énergétique à l’horizon 2030.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *