Liban : Le Ghana rapatrie 1500 de ses ressortissants suite aux explosions du port de Beyrouth
#Actualite #Covid19 #Echanges #Ghana #LIBAN
Denys Bédarride
mardi 18 août 2020 Dernière mise à jour le Mardi 18 Août 2020 à 09:53

Le Ghana va rapatrier 1500 de ses ressortissants au Liban après les explosions du port de Beyrouth. L’opération financée par l’Etat et par plusieurs dons a déjà permis à 500 Ghanéens résidant au Liban de rejoindre leur pays.  

Le Ghana va évacuer 1500 de ses citoyens vivant au Liban après les explosions du port de Beyrouth le 4 août 2020. L’annonce a été faite par Charles Owiredu, vice ministre ghanéen des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale.

Selon les autorités, la mesure vise essentiellement à assister les ressortissants ghanéens résidant au Liban, et dont les conditions de vie pouvaient être grandement affectées par les conséquences de l’incident. Selon les statistiques officielles, il a déjà fait plus de 200 morts, blessé au moins 5000 personnes et fait plus de 300 000 sans-abris.

« D’après les conversations que j’ai eues avec l’ambassadeur sur place, lorsque l’explosion s’est produite, certains de nos gens ont été blessés, mais pas au point que nous puissions dire qu’ils sont mutilés ; c’est donc une bonne chose que tout se soit bien passé », a déclaré le ministre Owiredu.

D’après le gouvernement, 500 Ghanéens ont déjà été rapatriés. Ce jeudi, 308 Ghanéens en provenance de Beyrouth devraient atterrir au Ghana. Ceux-ci seront soumis à une quarantaine obligatoire de 14 jours à leur arrivée pour identifier, isoler et traiter tous les cas possibles de coronavirus.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *