Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 11
#Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #EchangesMediterraneens
Denys Bédarride
dimanche 23 août 2020 Dernière mise à jour le Dimanche 23 Août 2020 à 09:00

Découvrez le condensé de l’actualité économique de la région MENA cette semaine réalisé avec l’appui du Service Economique Régional de Beyrouth Ambassade de France au Liban avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

Zoom sur l’actualité en Egypte

D’après le Ministre du Pétrole et des Ressources minérales, le montant des arriérés de paiement de l’État vis-à-vis des compagnies pétrolières internationales (IOCs) a été ramené de 900 M$ fin juin 2019 à 850 M$ fin juin 2020.

Le Purchasing Manager’s Index est passé de 44,6 au mois de juin à 49,3 au mois de juillet, soit son plus haut niveau depuis juillet 2019 où il avait atteint 50,3. Il a été ramené d’une moyenne de 49,3 sur les sept premiers mois de 2019 à une moyenne de 43,1 sur 2020.

Calculé en termes nets, le montant des avoirs extérieurs nets détenus par la Banque Centrale a été ramené de 45 Mds$ fin juillet 2019 à 38,3 Mds$ à la fin du mois de juillet 2020. Il avait diminué de 9,5 Mds$ entre février (45,5 Mds$) et mai (36 Mds$).

Calculée en glissement annuel, l’inflation urbaine s’établissait à 4,2% à la fin du mois de juillet contre 5,6% fin juin. Calculée en moyenne sur les sept premiers mois de l’année calendaire, elle a été ramenée de 12,3% en 2019 à 5,4% en 2020. 

L’indice de production manufacturière et extractive hors hydrocarbures a été ramené de 121 points à 87 points entre mai 2019 et mai 2020, soit une baisse de 28%. Calculé sur les cinq premiers mois de 2020, il est ramené de 118 points à 106 points, soit 10% de baisse. 

Selon les prévisions de la banque HSBC, le taux de croissance du PIB égyptien devrait être ramené de 3,8% en 2019/2020 à 2,5%-3% au terme de l’année fiscale 2020-2021. Le déficit public devrait quant à lui passer de 7,8% à 9% sur la même période. 

A l’issue de la réunion de son comité de politique monétaire le 13 août, la Banque Centrale a décidé de maintenir ses taux directeurs inchangés. Les taux de rémunération des dépôts et de refinancement restent à 9,25% et 10,25% respectivement et le taux d’escompte à 9,75%

Zoom sur l’actualité en Israël

D’après les prévisions du Ministère des Finances, la contraction de l’activité économique serait de 7,2% en 2020 et le PIB ne retrouverait pas son niveau pré-pandémie avant 2023 si le Covid-19 persiste. Le taux de chômage serait de 15% à fin 2020 puis 12,4% en 2021. 

Selon les dernières projections de l’OCDE, Israël devrait enregistrer une contraction du PIB de 6,3% en 2020 (contre -6,2% dans ses prévisions de juin) dans le scénario où la pandémie se dissiperait, et de 8,3% (prévision équivalente à juin) dans le cas contraire. 

Le montant des avoirs extérieurs de la Banque d’Israël est passé de 120 Mds$ à la fin du mois de juillet 2019 (32% du PIB) à 157,7 Mds$ (39,3% du PIB) à la fin du mois de juillet 2020.

D’après le Bureau Central des Statistiques, le nombre de touristes arrivant en Israël a été ramené de 2,76 M au cours des sept premiers mois de 2019 à 800 000 au cours des sept premiers mois de 2020, soit une diminution de 71%.

D’après le Bureau Central des Statistiques, le salaire mensuel moyen des employés israéliens s’établissait à 11 495 NIS soit environ 3 360$ à la fin du mois de mai 2020, en hausse de 9,8% sur un an et en baisse de 8,1% par rapport à avril 2020.

Les bénéfices de la banque Hapoalim s’effondrent (- 85%) au second trimestre après l’enregistrement d’une provision de 281 M€ (1,13Mds NIS) pour des pertes sur créances qui enregistrent une progression de 250%. 

Bien qu’Israël n’ait toujours pas voté de budget dans un environnement sanitaire non maîtrisé et que le pays pourrait être contraint d’organiser de nouvelles élections, l’agence de notation S&P estime qu’Israël n’est pas menacé à court terme par un déclassement

Bien qu’Israël n’ait toujours pas voté de budget et que le pays pourrait être contraint d’organiser de nouvelles élections, l’agence de notation S&P estime qu’Israël n’est pas menacé à court terme par un déclassement car les fondamentaux de son économie restent solides

Selon l’indice Hapoalim/Kantar, la confiance des consommateurs chute de 19,7 points en juillet (102,8 points – base 100 : avril 2002), soit son niveau le plus bas depuis 2003. 

Zoom sur l’actualité en Jordanie

D’après le Département des statistiques, le montant total des exportations a atteint 2,7 Mds$ au cours des cinq premiers mois de 2020 contre 3,1 Mds$ sur la même période en 2019, soit une baisse de 10%. 

La valeur des importations a été ramenée de 8 Mds$ au cours des 5 premiers mois de 2019 à 6,4 Mds$ au cours des 5 premiers mois de 2020 (-20,8%). Le déficit de la balance commerciale est passé de 4,9 Mds$ au cours des 5 premiers mois de 2019 à 3,5 Mds$ en 2020 (-27,6%)

Suite à l’explosion du 4 août à Beyrouth, le gouvernement jordanien a notamment fait livrer un hôpital de campagne militaire comprenant 48 lits, 10 lits de soins intensifs et deux salles d’opération.

Le Département des taxes sur les revenus et les ventes a déclaré avoir récupéré plus de 627M$ sur les sept premiers mois de l’année 2020.

Zoom sur l’actualité au Liban

Dans le cadre de l’aide au Liban, la France apportera au total 252 millions d’€ d’aides d’urgence et une enveloppe de 30 millions d’€ qui s’ajoute à la mise en place d’un pont aérien et maritime pour acheminer l’aide alimentaire.

Zoom sur l’actualité en Palestine

D’après le Palestinian Central Bureau of Statistics (PCBS), l’Industrial Production Index (IPI) a augmenté de 2,12% entre les six premiers mois de 2019 et les six premiers mois de 2020. Il a atteint 133,56 en juin 2020, en hausse de 37,56% par rapport à juin 2019. 

L’Industrial Production Index a augmenté de 2,12% entre les six premiers mois de 2019 et les six premiers mois de 2020. Il a atteint 133,56 en juin 2020, en hausse de 37,56%. Le résultat de la forte reprise des industries manufacturières et des carrières en mai-juin.

L’Indice des prix à la consommation a diminué de -2,14% en juillet 2020 par rapport à juillet 2019. L’évolution de l’IPC palestinien pour juillet 2020 est la conséquence de la baisse des prix de poulet -6,55% et le Gaz -0,34% par rapport à juin 2020.

Zoom sur l’actualité en Iran

Le montant total de la dette du secteur public auprès du système bancaire serait passé de 3 476,4 trillions IRR (dont 91,6% correspondant à la dette du Gouvernement) à la fin du premier trimestre de 2019/2020 à 4 466,3 trillions IRR soit une augmentation de 28,5%. 

D’après l’Administration des Taxes (INTA), le montant total des recettes fiscales serait passé de 1 092 trillions IRR à la fin de 2018/2019 soit 9,09 Mds$ à 1 412 trillions IRR soit 10,81 Mds$ à la fin de 2019/2020, soit une progression dans des proportions de 29,3%. 

Dans le cadre de sa politique de pression, le Département d’Etat américain a identifié 22 métaux qui seraient spécifiquement utilisés par l’Iran pour ses programmes nucléaires et militaires, dont le développement de missiles balistiques dont aluminium, acier et cuivre.

L’OFAC du Département du Trésor américain a annoncé avoir trouvé un accord de 824 314 M$ avec Whitford Worldwide Company LLC, établie à Elverson en Pennsylvanie, pour avoir vendu des produits de revêtements complexes pour différentes applications et industries en Iran. 

D’après Oil Price, du 1er juin au 21 juillet, la Chine aurait importé 338 000 b/j de pétrole brut, dont 159 000 b/j de pétrole provenant directement d’Iran, 133 000 b/j de pétrole transitant via des pays d’Asie du Sud-Est et 24 000 b/j de pétrole renommé irakien. 

D’après les données collationnées par Kpler, calculées en moyenne sur les 7 premiers mois de l’année 2020, les exportations de pétrole brut iranien se seraient établies à 223 000 b/j.

La Compagnie nationale pour la distribution des produits pétroliers aurait organisé 593 sessions de vente d’essence à octane 87, 91, 92 et 95 dont 142 861 000 barils offshore ainsi que 14 760 000 tonnes onshore au cours de la première année de vente d’essence via l’IRENEX

La Compagnie nationale pour la distribution des produits pétroliers aurait vendu 20 684 078 de barils « offshore » et 1 217 500 de tonnes « onshore » pour un montant total de 1,346 Md$ entre juillet 2019 et juillet 2020. 

D’après l’Iran Airports Company, le trafic passagers des aéroports aurait été ramené de 12,61 M de personnes à la fin du premier trimestre de 2019/2020 à 4,49 M personnes à la fin du premier trimestre de 2020/2021, soit une chute voisine de 64,4%.

D’après l’Iran Airports Company, le nombre des passagers de l’Aéroport international Imam Khomeiny de Téhéran (IKA) aurait chuté de 96% pour s’établir à 62 310 personnes entre le 1er trimestre 2019 et le 1er trimestre 2020. 

D’après l’Iran Airports Company, le fret aérien sur l’ensemble de aéroports du pays aurait diminué dans des proportions voisines de 68% à 41,3 tonnes entre le 1er trimestre 2019 et le 1er trimestre 2020. 

D’après les Douanes françaises, les échanges commerciaux de biens avec la France auraient été ramenés de 193,8 M€ à la fin du premier semestre de 2019 à 139 M€ à la fin du premier semestre de 2020, soit une baisse dans des proportions voisines de -28,3%. 

La Banque Centrale a organisé, sur le marché interbancaire et avec le concours de sa société de courtage, une onzième séance d’émission de titres souverains (murabaha) par voie d’adjudication ouverte, à laquelle 6 banques ont participé pour 89,6 millions de $. 

Petropars, filiale à 100% de la National Iranian Oil Compagny (NIOC) a remporté un contrat de 1,26 Md$ pour l’extension du champ pétrolier de South Azadegan (frontière irakienne). Il prévoit de porter la production actuelle de 140 000 b/j à 320 000 b/j d’ici à 2023.

Petropars, filiale à 100% de la National Iranian Oil Compagny NIOC a remporté un contrat de 1,26 Md$ pour l’extension du champ pétrolier de South Azadegan. Il prévoit de porter la production actuelle de 140 000 b/j à 320 000 b/j d’ici à 2023 pour un investissement de 960 M$

La Compagnie nationale pour la distribution des produits pétroliers a organisé 5 nouvelles sessions de vente d’essence via l’IRENEX. 164 000 tonnes onshore ainsi que 1 770 000 barils offshore auraient été proposés à un prix moyen de 246$ la tonne et 36,93$ le baril. 

D’après le Ministère de l’Industrie, des Mines et du Commerce, la production locale de véhicules automobiles serait passée de 184 078 unités à la fin du premier trimestre de 2019/2020 à 200 100 unités à la fin du premier trimestre de 2020/2021 soit une progression de 8,7%

D’après le Ministère de l’Industrie, des Mines et du Commerce, la production d’acier brut serait passée de 6,42 MT à la fin du premier trimestre de 2019/2020 à 6,96 MT à la fin du premier trimestre de 2020/2021, soit une amélioration proche de 8,4%.

D’après le Ministère de l’Industrie, des Mines et du Commerce, la production de ciment aurait progressé de 10% passant de 14,86 MT à 16,35 MT entre le premier trimestre de 2019/2020 et la fin du premier trimestre de 2020/2021. 

Zoom sur l’actualité en Irak

Selon les douanes françaises, les exportations de la France vers l’Irak se sont repliées de 28,7% à 164 M€ au cours des six premiers mois de 2020 sur un an. La baisse la plus sensible concerne les produits métallurgiques et métalliques (-51,4 % à 40 M€).

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *