#Cooperation #Echanges #France #Humanitaire #Sante #Beyrouth #France #LIBAN
Fiona Urbain
mercredi 19 août 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 19 Août 2020 à 11:13

La Ville et l’Agglo de Béziers ont remis des chèques de 8000 et 13 500 euros à l’association Cèdre de France qui a pour but de porter assistance aux médecins et aux patients libanais depuis l’explosion de Beyrouth qui a fait plus de 6 500 blessés. Reportage.

Dans le contexte actuel où le monde se porte au chevet du Liban meurtri par deux explosions à Beyrouth qui ont fait plus de 171 morts et plus de 6500 blessés (dont 93 de nationalité française), Elie Aboud, ancien député de Béziers, médecin de profession et né au Liban a crée avec plusieurs de ses confrères médecins et professeurs en chirurgie, l’association « Cèdre de France » pour subvenir aux besoins des Libanais, notamment en matière médicale.

La Ville et l’Agglo de Béziers ont remis des chèques de 8000 euros et 13 500 euros à l’association Cèdre de France, cela représente 10 centimes par habitant.

 Nous avons pour le Liban, un regard, des sentiments, une histoire commune, une religion commune et des intérêts communs, donc être présents au moment d’une catastrophe c’est le minimum du minimum a expliqué Robert Ménard, Maire de Béziers et Président de l’Agglo.

 Ce n’est pas un goutte d’eau. Entre 3000 et 5000 libanais se trouvent sans assurance, si déjà avec ce début dans le biterrois nous pouvons sauver 100 patients, c’est énorme » explique Elie Aboud. « Nous n’avons pas la prétention de reconstruire le pays, mais de sauver la vie et le pronostic fonctionnel des gens . 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *