Brouillon auto 2
#Actualite #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Humanitaire #Politique #Beyrouth #LIBAN
Denys Bédarride
mardi 11 août 2020 Dernière mise à jour le Mardi 11 Août 2020 à 16:33

Le président libanais Michel Aoun a appelé les pays arabes à soutenir le Liban à la suite de la terrible explosion qui s’est produite dans le port de Beyrouth.

Le Liban a besoin de toute l’aide possible dans tous les domaines, et il a de grands espoirs dans les pays arabes frères“, a déclaré Aoun au terme de son entretien avec le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, au palais présidentiel de Beyrouth.

La catastrophe est d’une ampleur considérable “, a-t-il déclaré, avant d’appeler les pays arabes à contribuer à la reconstruction de Beyrouth.

Aboul Gheit a pour sa part déclaré avoir assuré le président libanais du soutien de la Ligue arabe envers le Liban.

Le secrétaire général de la Ligue arabe a déclaré qu’il participera à la conférence internationale que la France souhaite organiser pour soutenir le Liban.

Nous allons relayer les requêtes du Liban auprès de la communauté internationale“, a déclaré Aboul Gheit.

Le Président français Emmanuel Macron a annoncé, jeudi, lors d’une visite à Beyrouth, que la France, les Etats-Unis, l’UE et la Banque mondiale organiseront une conférence mondiale pour soutenir le Liban.

Au moins 154 personnes ont été tuées et 6 000 autres blessées dans l’explosion qui a frappé le port de Beyrouth mardi dernier.

Les responsables ont déclaré que cette explosion, qui a causé des dommages matériels considérables dans plusieurs quartiers de Beyrouth, était due à la déflagration de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium, stockées depuis six ans dans le port, dans des conditions insalubres.

Le gouvernement libanais a annoncé la création d`une commission d`enquête pour faire la lumière sur cet incident, qui s`est produit alors que le Liban traverse sa pire crise économique depuis la fin de la guerre civile dans le pays.

Source Agence Anadolu 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *