Le Maroc est-il en voie de normaliser ses liens avec Israël ?
#Decideurs #Echanges #Politique #MAROC
Janos Fernandez
lundi 24 août 2020 Dernière mise à jour le Lundi 24 Août 2020 à 17:39

Le Maroc a réagi aux informations sur une éventuelle normalisation des relations diplomatiques du royaume avec Israël. Dimanche 23 août, le Premier ministre marocain Saad-Eddine El Othmani a démenti,ces informations et a affirmé que le Maroc n’allait pas normaliser ses relations avec Israël.

La semaine dernière, les médias israéliens ont affirmé que le Maroc serait probablement l’un des prochains États arabes à normaliser ses relations diplomatiques avec Israël. Le Premier ministre marocain Saad-Eddine El Othmani a démenti que le royaume puisse bientôt normaliser ses relations avec l’Etat hébreu, a rapporté Reuters

Nous refusons toute normalisation avec l’entité sioniste parce que cela l’encouragerait à aller plus loin dans la violation des droits du peuple palestinien, a déclaré le premier ministre marocain.

Les deux pays ont déjà mis en place des liens touristiques et commerciaux. D’autre part, le Maroc est connu pour ses efforts d’accueil et de protection envers la petite communauté juive sur place.

En effet, environ 3 000 Juifs vivent au Maroc, ce qui reste la plus grande communauté du monde arabe.

Pour illustrer les relations du Maroc avec la communauté hébraïque, ces dernières années des programmes de rénovation des quartiers et cimetières juifs ont été mis en place sous l’impulsion du roi Mohammed VI.

Au-delà d’une histoire commune, la normalisation des relations pourrait être un facteur décisif dans l’amélioration des échanges avec les Etats-Unis

En effet la normalisation pourrait encourager Washington à reconnaître la souveraineté du Maroc sur le territoire contesté du Sahara occidental, dont Rabat annexe régulièrement des parts depuis le retrait de l’Espagne en 1975, et ce sans reconnaissance internationale officielle.

De fait, Rabat maintient des liens étroits avec Tel-Aviv dans le domaine du renseignement et le royaume chérifien est considéré comme un allié des Américains dans la zone. 

Et depuis le début de l’année, Benjamin Netanyahu tente de mettre en place un tel accord tripartite et aurait incité Washington à le promouvoir, mais l’Administration Trump doit encore donner son feu vert.

Source : Times of Israël

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *