Les forces armées de Turquie et celles de la République turque de Chypre du Nord ont lancé leurs manoeuvres militaires
#Armee #EchangesMediterraneens #Politique #TURQUIE
Denys Bédarride
lundi 7 septembre 2020 Dernière mise à jour le Lundi 7 Septembre 2020 à 09:57

Les forces armées de Turquie et celles de la République turque de Chypre du Nord ont débuté ce 6 septembre leurs manœuvres militaires annuelles de cinq jours, selon le ministère turc de la défense.

La manœuvre baptisée “Capitaine martyr Cengiz Topel”, qui a lieu chaque année dans la République turque de Chypre du Nord, tient son nom d’un pilote de l’armée de l’air turque tombé en martyr lors du conflit intercommunautaire survenu sur l’île en 1964.

Le ministère a déclaré, samedi, que ces manœuvres annuelles visent à optimiser et à améliorer la coopération et l’interopérabilité entre le commandement turc des forces de paix à Chypre et le commandement des forces de sécurité de la République turque de Chypre du Nord.

Les manœuvres comprendront des forces aériennes, navales et terrestres turques, a ajouté le communiqué du ministère.

La situation en Méditerranée orientale connaît de vives tensions, en raison des initiatives prises par la Grèce et d’autres pays pour entraver la prospection énergétique de la Turquie en Méditerranée orientale, au détriment de ses droits sur son domaine maritime.

Invoquant des arguments fallacieux, basés sur des îlots situés à quelques kilomètres de la Turquie, la Grèce et d’autres pays ont tenté d’enfermer la Turquie dans son littoral, bien qu’elle possède les plus longues côtes du bassin méditerranéen oriental.

Après la division forcée de l’île de Chypre par les Chypriotes grecs en 1963, les Chypriotes turcs ont subi une campagne de violence ethnique.

En 1974, à la suite d’un coup d’État visant à annexer Chypre à la Grèce, Ankara a dû intervenir en tant que puissance garante et c’est en 1983 que la République turque de Chypre du Nord (RTCN) a été fondée.

Des décennies de négociations visant à résoudre le conflit se sont soldées par des échecs. La dernière en date, tenue en 2017 en Suisse, avec la participation des pays garants – la Turquie, la Grèce et le Royaume-Uni – s’est achevée sans résultat.

Source Agence Anadolu 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *