Egypte : La centrale solaire de Kom Ombo va pouvoir se construire pour un montant de 54 millions de $
#Energie #EnergiesRenouvelables #Solaire #TUNISIE
Denys Bédarride
jeudi 24 septembre 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 24 Septembre 2020 à 09:41

En Tunisie, la centrale solaire de Gabès dispose désormais d’un contrat de rachat de sa production par la STEG, la compagnie électrique nationale. Co-développée par Akuo Energy, Nour Energy et HBG Holding, elle entrera en service en 2022 et alimentera 14 000 personnes.

En Tunisie, l’énergéticien Akuo Energy vient de signer un accord de rachat d’électricité avec la Société tunisienne d’électricité et de gaz (STEG) pour la production d’une centrale solaire de 10 MW. L’infrastructure qui sera implantée dans le gouvernorat de Gabès sera co-développée avec Nour Energy et Hedi Bouchamaoui Group Holding.

Elle sera équipée de panneaux solaires bifaces disposés sur des trackers qui se déplaceront selon la course du soleil afin de capter le maximum de lumière. Sa production permettra d’alimenter 14 000 personnes en électricité et elle sera mise en service en 2022.

« C’est avec fierté et joie qu’Akuo commence son ancrage en Tunisie grâce à ce projet de 10 MW. Cela marque la continuité de notre ouverture aux marchés africains, mais également notre volonté de nous inscrire dans une démarche qui profitera aux populations locales. Nous sommes associés à HBG Holding et Nour Energy, des partenaires locaux avec lesquels nous partageons des valeurs éthiques, et nous avons la volonté de créer des emplois durables et locaux tout au long de la vie du projet », a affirmé Pierre-Antoine Berthold, le directeur général d’Akuo Energie Afrique.

Le projet permettra en effet la création de 200 emplois lors de sa construction et de 15 emplois lors de l’exploitation de la centrale. La mise en place de cette infrastructure entre dans le cadre de la volonté du pays de faire passer la part du renouvelable dans son mix énergétique des 3 % actuels à 30 % d’ici 2030.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *