La Tunisie signe 2 accords avec la France pour son développement et pour l’eau potable
#Eau #EchangesMediterraneens #France #TUNISIE
Denys Bédarride
vendredi 30 octobre 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 30 Octobre 2020 à 11:19

Les ministres des affaires étrangères tunisien et français ont signé le 22 octobre 2020 un accord pour une première tranche de 100 millions d’ € de prêt de politique publique (PrPP) à l’Etat tunisien tandis qu’un accord de financement de l’Agence française de Développement (AFD) de 38 millions d’€ était signé au bénéfice de la Société Nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE).

Dans le cadre de sa visite du 21-22 octobre en Tunisie, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a annoncé un PrPP de 350 M EUR au bénéfice de l’Etat tunisien. Un accord concernant le versement d’une première tranche de 100 M EUR a été signé le 22 octobre 2020 avec son homologue, Othman Jerandi, ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’Etranger. 

En parallèle, le directeur de l’AFD en Tunisie, Yazid Safir et le ministre de l’Economie, des Finances et du Soutien à l’investissement, Ali Kooli, ont signé un accord de financement d’un projet de renforcement et sécurisation de l’alimentation en eau potable du Grand Tunis (prêt souverain de 38 M EUR complété par une subvention de 1 M EUR accordée à la SONEDE). 

Ce prêt de l’AFD vient compléter un prêt analogue de la BEI signé le jour précédent, pour un montant de 38 M EUR. Le projet, financé par l’AFD et la BEI pour un total de 76 M EUR, se concrétisera à travers :

– la conception, la construction et l’équipement, d’une station de pompage d’eau brute et d’une station de traitement d’eau potable à Béjaoua (gouvernorat de La Manouba) 

– la fourniture, le transport et la pose de 52,5 km de conduite pour le transfert d’eau traitée et la construction de six réservoirs de capacité 10 000 m3 chacun. L’objectif du projet de station de traitement permettra d’éviter une pénurie d’eau sur le Grand Tunis, qui pourrait intervenir dès l’été 2022 selon les estimations de la SONEDE.

Source Ambassade de France en Tunisie 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *