#Cooperation #Europe #Mediterranee #EchangesMediterraneens
Denys Bédarride
vendredi 13 novembre 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 13 Novembre 2020 à 13:42

L’ancienne ministre Élisabeth Guigou est aujourd’hui Présidente de la Fondation euroméditerranéenne pour l’interculturalité Anna Lindh. Elle assure aussi la présidence de la Fondation “La Verticale AME Afrique-Méditerranée-Europe” qui a pour objectif d’arrimer l’Europe et l’Afrique par l’économie, et notamment via la Méditerranée. Elle nous a accordé un entretien exclusif par visioconférence.

Si l’Europe reste le premier partenaire commercial de l’Afrique, pour l’ancienne ministre Elisabeth Guigou il faut construire une «Alliance» forte entre les deux continents.
« L’Europe ne peut pas ne pas se tourner vers son sud. La Méditerranée est d’une importance stratégique majeure » .
Selon Elisabeth Guigou, les Etats-Unis, depuis Obama et Trump ont clairement fait comprendre aux européens que c’était à eux de s’occuper de “la stabilité de leur voisinage ».
Cela passe par une coopération renforcée  pour ne pas  «  seulement faire face aux urgences, mais prendre les problèmes à la racine ».
C’est l’objectif de la fondation qu’elle préside. La Verticale Afrique – Méditerranée – Europe (AME) a pour ambition de favoriser et accompagner les transitions économiques et politiques en Afrique et promouvoir l’intégration régionale entre ces trois ensembles européen, méditerranéen élargi au Moyen-Orient et africain.

Le contexte actuel n’est pas favorable aux investissements et à des accords de coproduction à long terme. Toutefois, ceci ne doit pas conduire à l’inaction mais au contraire stimuler les initiatives pour ramener la paix dans toutes les contrées déchirées par les guerres. La croissance encourageante mais souvent désordonnée en Afrique et l’affaiblissement de l’économie européenne, conduisent à accélérer l’intégration Nord-Sud et Sud-Sud.

« Nous voulons commencer par l’économie car c’est le coeur de tout, mais le dialogue inter-culturel est absolument indispensable » assure l’ancienne ministre de la justice.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *