Tunisie : La distribution de 40% de la production de gaz domestique devrait pouvoir reprendre
#Decideurs #Gaz #TUNISIE
Denys Bédarride
vendredi 11 décembre 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 11 Décembre 2020 à 17:04

Le blocage de la zone industrielle de Gabès a été levé le 2 décembre 2020 suite à l’intervention du Chef du gouvernement, permettant la reprise de la distribution de 40 % de la production nationale de gaz domestique. De plus, la Tunisie a ratifié l’accord de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA).

En réaction aux multiples mouvements sociaux qui dès le mois de novembre 2020 ont paralysé l’activité économique dans divers gouvernorats du sud, centre et nord de la Tunisie, le Chef du Gouvernement, Hichem Mechichi, a réuni le 2 décembre ses ministres de la Défense, de l’Intérieur et de la Justice pour demander la réouverture des axes routiers bloqués et le redémarrage des sites de production fermés. 

L’accès à zone industrielle de Gabès, qui était bloqué depuis le 12 novembre a ainsi pu être ré-ouvert dès le 2 décembre. Pour rappel, le blocage de cette zone industrielle où se situe environ 40 % de la production nationale de bouteilles de gaz avait causé une pénurie dans les gouvernorats de Sfax, Gabès, Gafsa et Kebili) alors que la plupart de ces régions ne sont pas reliées au réseau de gaz national. 

Il est toutefois à souligner que la plupart des autres blocages persistent dans d’autres gouvernorats, notamment sur divers sites d’extraction et d’acheminement d’hydrocarbures. Dans ce contexte économique et social dégradé, l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) a remis le 1er décembre une initiative de dialogue national au Président de la République.

La Tunisie a ratifié l’accord de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), portant à 32 le nombre total de pays ayant ratifié l’accord, tandis que 22 pays n’ont pas encore ratifié le traité. Elle a été reportée de six mois en raison de la pandémie de Covid-19. 

Pour rappel, le processus de construction de la ZLECA, débuté en 2015, vise à parvenir à la création d’un marché unique à l’échelle du continent africain d’ici 2027, en intégrant les 55 Etats de l’Union africaine. 

La ZLECA est entrée en vigueur le 30 mai 2019 (ratification par 22 pays, soit le seuil minimum requis pour son lancement). Le gouvernement tunisien avait signé l’accord d’adhésion à la ZLECA le 21 mars 2018, mais la convention devait être ratifiée par l’ARP. 

Source Ambassade de France en Tunisie 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *