Maroc : La nouvelle feuille de route pour le secteur agricole dénommée « Génération Green » va bénéficier de 250 millions $ de la part de la Banque mondiale
#Agriculture #BanqueMondiale #MAROC
Denys Bédarride
lundi 21 décembre 2020 Dernière mise à jour le Lundi 21 Décembre 2020 à 18:26

Le programme de l’exécutif pour le secteur agricole courant jusqu’en 2030 vient de recevoir un appui financier de taille. La Banque mondiale lui fournira en effet 250 millions $ pour mener à bien cette stratégie. 

Au Maroc, la nouvelle feuille de route pour le secteur agricole dénommée « Génération Green » bénéficiera d’un soutien de 250 millions $ de la part de la Banque mondiale. Le Conseil d’administration de l’institution financière a en effet d’approuvé le 15 décembre dernier, l’octroi de cette enveloppe.

S’étendant sur la période 2020-2030, ce programme capitalisera sur les acquis de la précédente stratégie agricole (Plan Maroc Vert-PMV) et participera au renforcement des capacités entrepreneuriales des jeunes ruraux dans l’industrie agroalimentaire.

Il s’accentuera également sur le développement des pratiques agricoles climato-intelligentes et durables pour faire face aux effets du changement climatique en particulier sur les ressources en eau et les terres agricoles.  

Parmi les résultats attendus figurent notamment, l’atteinte d’un PIB agricole compris entre 200 et 250 milliards de dirhams et des exportations agricoles d’une valeur de 50 à 60 milliards de dirhams à l’horizon 2030.   

« En abandonnant le seul critère de la production au profit d’une approche englobant le renforcement du capital humain, le développement des moyens de subsistance et le déploiement de chaînes de valeur rurales respectueuses du climat, cette stratégie inédite va modifier radicalement la manière dont le Maroc envisage son développement agricole », souligne Jesko Hentschel, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb.  

Au Maroc, le secteur agricole absorbe 38 % de la main d’œuvre totale. 

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *