Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 14
#Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #EGYPTE #IRAK #IRAN #JORDANIE #LIBAN #SYRIE
Denys Bédarride
mardi 22 décembre 2020 Dernière mise à jour le Mardi 22 Décembre 2020 à 12:12

Découvrez le condensé de l’actualité économique de la région MENA cette semaine réalisé avec l’appui de l’ Ambassade de France au Liban, Service Economique Régional de Beyrouth avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

Zoom sur l’actualité économique en Egypte : 

Finances publiques : D’après le ministère des Finances, l’équivalent de 7 Mds USD pourraient être levés par l’Egypte sur le marché international des capitaux au cours du 1er semestre de l’année 2021.

Le coefficient d’occupation des hôtels 4 et 5 étoiles au Caire a été ramené de 74% au cours des neuf premiers mois de 2019 à 30% au cours des neuf premiers mois de 2020. Le tarif d’une chambre et le rendement par chambre ont été ramenés de 118$ à 97$ et de 88$ à 29$. 

D’après le PDG du Fonds souverain égyptien, le montant des actifs sous sa gestion atteindrait approximativement 26 mds EGP soit 1,4 Md EUR tandis que le montant des actifs détenus par le Fonds s’élèverait à 13 Mds EGP soit 678 M €. 

Le bénéfice net dégagé par la Commercial International Bank (1ère banque commerciale privée du pays) a été ramené de 8,54 Mds EGP au cours des neuf premiers mois de l’année 2019 à 7,34 Mds EGP au cours des neuf premiers mois de l’année 2020, soit une diminution de 14%.

Le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile serait passé de 94 millions à la fin de juin 2019 soit un taux de pénétration du mobile à 95% de la population à 97 millions à la fin de juin 2020 soit un taux de pénétration du mobile à 96% de la population, soit +3%. 

Le nombre des lignes de téléphonie fixe est passé de 8,21 millions à 9,89 millions (moins de 8% de la population dans les deux cas), soit une augmentation de 20%, et celui des abonnés à l’ADSL de 6,88 millions à 7,99 millions, soit une augmentation de 16%. 

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 32

Zoom sur l’actualité économique en Iran : 

D’après la Banque centrale, mesuré à prix constants de l’année 2011/2012, le PIB serait passé de 3 186 billions IRR à la fin du premier semestre de 2019/2020 à 3 228 billions IRR à la fin du premier semestre de 2020/2021, soit une croissance de 1,3% sur la période. 

La croissance du PIB entre la fin du deuxième trimestre de 2019/2020 et la fin du deuxième trimestre de 2020/2021 serait de 5,1% (+3,2% hors pétrole) tandis que le Centre national des statistiques estime la croissance du PIB au deuxième trimestre de 2020/2021 à +0,2%. 

La Banque centrale a organisé, sur le marché interbancaire et avec le concours de sa société de courtage, une 29ème séance d’émission de titres souverains (murabaha) par voie d’adjudication ouverte, à laquelle 3 banques ont souscrit pour 11,7 billions IRR (45 M $). 

L’Office of Foreign Assets Control du département du Trésor américain a placé sous sanctions secondaires 4 entités (2 à Sharjah, E.A.U., une à Hong Kong et une à Guangzhou, R.P.C.) et un individu en vertu du décret présidentiel réimposant certaines sanctions contre l’Iran

La population de la ville de Teheran aurait augmenté de 6,6% à 8 693 706 personnes (soit 2 911 065 ménages) entre la fin 2011/2012 et la fin 2016/2017. Sur la même période, le nombre de personnes par ménage aurait diminué de 0,1% à 3,0 personnes. 

La Compagnie nationale pour la distribution des produits pétroliers a organisé 2 nouvelles sessions de vente d’essence via l’IRENEX. 10 915 000 barils onshore à 87 octanes et 2 000 tonnes offshore à 91 octanes ont été proposés à un prix de 44,85$ le baril et 340$ la tonne. 

le trafic « passagers » des aéroports aurait été ramené de 26,4 M de personnes à la fin des sept premiers mois de 2019/2020 à 14,8 M de personnes à la fin des sept premiers mois de 2020/2021, soit une baisse de 43,7%. Le fret aérien a diminué de 47,4% à 118 097 tonnes. 

D’après le Centre national des statistiques, la production de viande rouge aurait augmenté de 27 100 tonnes au cours du huitième mois de 2019/2020 à 37 500 tonnes au cours du huitième mois de 2020/2021, soit une progression supérieure à 38%. 

Zoom sur l’actualité économique en Irak : 

Le déficit public s’établirait à 58 trIQD (40 Mds USD) financés à hauteur de 34 trIQD par des emprunts domestiques et 24 trIQD par des emprunts externes, soit respectivement 23 et 17 Mds USD. 

Maintien de la notation souveraine par Moody’s : la notation souveraine de l’Irak est inchangée à Caa1 soit « un risque élevé ».

Zoom sur l’actualité économique en Israël : 

D’après la 2ème estimation du Bureau central des statistiques, le PIB israélien des trois premiers trimestres de 2020 s’est contracté de 2,8% par rapport à la même période de l’année précédente. Par rapport au T3 2019, le PIB s’est contracté de 1,1 % au T3 2020.

Israël a enregistré, fin novembre, un déficit budgétaire de 11,1% du PIB, soit 151,3 Mds de NIS. Depuis le début de l’année, le déficit budgétaire s’est établi à 136,4 Mds de NIS contre 37,3 Mds de NIS au cours de la même période en 2019.

D’après le Bureau Central des Statistiques, l’inflation a été négative en novembre à -0,6%, après -0,8% en octobre. Calculée en moyenne sur les onze premiers mois de l’année 2020, elle a été de -0,6% également, contre 0,6% sur la même période en 2019.

D’après le Bureau Central des Statistiques, l’indice suivant l’évolution du prix moyen des logements a augmenté de 2,5% entre les mois de septembre/octobre 2019 et les mois de septembre/octobre 2020. Quant à celui des logements neufs, il a augmenté de 3,5%. 

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 19

Zoom sur l’actualité économique en Jordanie : 

La Jordanie a découvert de nouvelles réserves de gaz naturel près de la frontière irakienne. Selon la Ministre de l’Énergie, les premières opérations de forage réalisées par la National Petroleum Company ont donné des résultats prometteurs.

La Jordan Investment Commission a autorisé la création d’une zone de développement industriel dédiée à la potasse à proximité de la Mer Morte. Ce projet représente un investissement de 330 MUSD et pourrait créer jusqu’à 700 emplois directs et indirects. 

La Jordan Investment Commission a autorisé la création d’une zone de développement industriel dédiée à la potasse à proximité de la Mer Morte. Ce secteur est le deuxième poste d’exportation de la Jordanie (8% des exportations totales au premier semestre 2020).

La campagne de vaccination en Jordanie devrait débuter en février 2021. Le plan de vaccination prévu couvrira 20% de la population en 11 étapes. Le Ministère de la Santé a signé un accord avec Pfizer pour 5% de la population et devrait recevoir le vaccin sino-émirien. 

Le FMI a approuvé la première revue du Mécanisme élargi de crédit (Extended Fund Facility – EFF) adopté en mars. Les cibles du programme ont été assouplies pour prendre en compte l’impact de la crise sanitaire. 

Selon la Banque centrale, les avoirs en devises (mobilisables) sont passés de 12,8 Mds USD à la fin du mois de novembre 2019 à 13,3 Mds USD à la fin du mois de novembre 2020 (+4% en glissement annuel). 

Zoom sur l’actualité économique au Liban : 

La perception des dirigeants d’entreprises quant à leur activité commerciale a atteint un point bas historique au deuxième trimestre 2020. L’indicateur qui perçoit une amélioration dans leur activité et ceux qui perçoivent un déclin, est tombé à -74, le plus bas depuis 74

La Banque du Liban a publié une série de circulaires en date du 9 décembre, dans lesquelles elle assouplit un certain nombre de règles liées au contrôle des capitaux et aux limites prudentielles imposées aux banques libanaises.

La circulaire 577 annule le plafond de 25% qui devait être appliqué aux ratios prêts/dépôts des banques libanaises au 1er janvier 21. La circulaire 155 assouplit les contraintes d’accès aux devises, max 10 000 $ pour le paiement des frais de scolarité d’étudiants libanais.

Le nombre de transactions dans l’Immobilier a augmenté de 56% sur 11 mois en 2020, atteignant 68 811. Le montant moyen par transaction a augmenté de 37% sur cette période pour se situer à 178 296 $. Cette évolution reflète la tendance refuge du secteur immobilier. 

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 29

Zoom sur l’actualité économique en Palestine : 

 L’Extended Business Cycle Index de la Palestine Monetary Authority qui mesure chaque mois les performances économiques des 7 principaux secteurs est passé de -14,5 en novembre 2019 (- 10,4 en Cisjordanie et – 28,9 à Gaza) à -29 en novembre 2020 (- 21,4 en Cisjordanie et – 48,6).

Le soutien international dont bénéficie l’Autorité Palestinienne ne cesse de s’éroder. La part de l’aide internationale dans le budget général palestinien a diminué de 19,5 % au cours des 10 premiers mois de cette année. 

Les contributions des pays arabes ont diminué de 83 % en 2020. Le soutien de l’ArabieSaoudite de 77 % et l’aide du Qatar de 87 %. Le montant de l’aide extérieure a été divisé par trois en sept ans, passant de 1,38 Md USD en 2013 à probablement 470 M USD en 2020.

Zoom sur l’actualité économique en Syrie : 

Dans une étude conjointe, la Banque mondiale et l’agence des Nations unies pour les réfugiés estiment l’impact de la crise de la COVID19 sur les conditions de vie des réfugiés syriens et des populations les plus vulnérables de leurs pays-hôtes. 

Au total, 4,4 millions de personnes des pays-hôtes, 1 millions de réfugiés syriens et 180 000 personnes déplacées de force au Kurdistan irakien seraient nouvellement touchés par la pauvreté depuis le début de la crise sanitaire du #COVID19. 

L’épidémie poursuit sa propagation, le nombre de cas détectés à travers le pays ayant augmenté de 7% en une semaine, à 35 609, chiffre largement sous-estimé par la faible quantité de tests et le manque de transparence. 

Dans les zones contrôlées par le gouvernement, le nombre de cas atteint 9302 (+812 en une semaine). Il a annoncé de nouvelles restrictions assez légères pour ralentir la propagation (port du masque obligatoire, nombre de clients limités dans les lieux publics).

Source : Ambassade de France au Liban avec le Service Économique Régional de Beyrouth et le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv). 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *