Brouillon auto 53
#Cooperation #Decideurs #EtatsUnis #Politique #ISRAEL #MAROC
Denys Bédarride
jeudi 24 décembre 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 24 Décembre 2020 à 08:37

Le 22 décembre Tel Aviv et Rabat ont inauguré leur premier vol commercial direct. Après une rencontre au sommet entre représentants israéliens, américains et marocains, une déclaration tripartite a été signée pour confirmer le rapprochement diplomatique entre l’Etat hébreu et le royaume chérifien.

Israël et le Maroc continuent le processus de réchauffement de leurs relations, officiellement entamé il y a quelques jours. Le 22 décembre, ils ont signé un accord pour établir rapidement des relations diplomatiques « complètes ».

Selon la déclaration, les deux pays ont convenu de « reprendre sans délai les contacts officiels pleins et entiers entre homologues marocains et israéliens et d’établir des relations diplomatiques complètes, pacifiques et amicales ». 

Le document pose les fondements d’une redynamisation de la coopération entre les deux pays. Il englobe plusieurs secteurs tels que le commerce, les finances et les investissements, l’innovation et la technologie, l’aviation civile, les visas et les services consulaires, le tourisme, l’eau, l’agriculture et la sécurité alimentaire entre autres.

Cette déclaration intervient alors que les deux pays ont inauguré leur premier vol commercial direct le 22 décembre, avec à son bord Jared Kushner, conseiller du président américain Donald Trump.

Son arrivée à Rabat en compagnie du conseiller israélien pour la sécurité nationale, Meir Ben-Shabbat, souligne le rôle important qu’ont joué les USA dans ce rapprochement diplomatique qui a également eu pour implication, la reconnaissance par Washington, de la souveraineté marocaine sur le territoire disputé du Sahara occidental.

« Les Etats-Unis encourageront le développement économique et social avec le Maroc, y compris sur le territoire du Sahara occidental », souligne à cet effet la nouvelle déclaration tripartite. Et d’ajouter : « A cette fin, les Etats-Unis ouvriront un consulat sur le territoire du Sahara occidental, à Dakhla, pour promouvoir les opportunités économiques et commerciales en faveur de la région ».

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *