Tunisie : La société pétrolière norvégienne Panoro Energy, a annoncé la découverte d’un gisement de pétrole au terme du forage du puits Guebiba 10 sidetrack, dans le champ pétrolifère de Guebiba
#Energie #Petrole #EGYPTE #IRAK
Denys Bédarride
mardi 5 janvier 2021 Dernière mise à jour le Mardi 5 Janvier 2021 à 17:48

Après la reconduite de leur accord pétrolier en août dernier, l’Irak et l’Egypte ont convenu d’un nouveau renouvellement dès le début du premier trimestre de 2021, pour le reste de l’année. Il s’agira cette fois de 12 millions de barils par an, à raison d’un million par mois.

Le gouvernement irakien vient d’approuver le renouvellement de l’accord de fourniture de 12 millions de barils de pétrole brut léger à la société publique égyptienne du pétrole (EGPC), à raison d’un million de barils par mois. L’accord sera effectif au début du premier trimestre de l’année prochaine.

Le dernier renouvellement de ce contrat a été acté en août dernier, pour une période de six mois.

Dans des précisions fournies par l’agence de presse irakienne INA, les termes du contrat resteront inchangés, à condition que l’Egypte paie la valeur des livraisons de pétrole dans l’année.

Dans un accord parallèle signé en octobre dernier entre les deux parties, des entreprises égyptiennes mettront en œuvre des projets de développement à Bagdad en échange de la fourniture de pétrole au Caire. Il y a quelques jours, les deux pays ont fait part de leur volonté d’accélérer ce volet crucial de leur coopération. En effet, l’Egypte fait face à une faiblesse de l’offre domestique en produits pétroliers alors que la demande est l’une des plus élevées de la région.

L’Irak quant à lui éprouve un besoin pressant en infrastructures routières en vue de relancer son économie.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *