Maroc : Le projet de Sound Energy visant à installer une mini usine de liquéfaction de gaz naturel vient de franchir une étape importante
#EchangesMediterraneens #Energie #Gaz #VieDesEntreprises #MAROC
Denys Bédarride
mercredi 6 janvier 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 6 Janvier 2021 à 17:38

La junior britannique Sound Energy fait des progrès dans la cadre de son projet marocain de liquéfaction à petite échelle de gaz naturel. Un accord a été paraphé avec un fournisseur de services qui construira et exploitera l’usine pour une durée de 5 ans.

Annoncé en février dernier, le projet de Sound Energy visant à installer une mini usine de liquéfaction de gaz naturel au Maroc, vient de franchir une étape importante. Sound Energy Morocco East Limited (SEMEL), filiale à 100% de Sound, a signé une lettre d’exclusivité avec le fournisseur de services Italfluid Geoenergy pour que celui-ci conçoive, construise, mette en service, exploite, maintienne et loue à SEMEL l’usine pour une période de cinq ans.

Selon les termes négociés provisoirement, une fois l’infrastructure réalisée, Italfluid l’exploitera pour le compte de SEMEL en contrepartie de paiements divers et de frais de location quotidiens. En fait, SEMEL devra verser cinq millions $ à Italfluid dans les 30 jours suivant l’émission de l’avis de procéder à la phase 1 de développement et deux millions $ dans les 30 jours suivant sa notification à Italfluid de la mise en service réussie de l’usine de GNL.

En outre, pour chaque jour de chaque année contractuelle au cours duquel Italfluid a prouvé, à la satisfaction de SEMEL, que l’usine de GNL peut livrer un volume journalier garanti, SEMEL doit lui verser un loyer journalier de 36 000 $.

Les deux parties ont jusqu’au 31 mars prochain pour s’accorder sur les termes de la collaboration et conclure un accord contraignant définitif.

L’usine traitera également le gaz brut de TE-5 Horst avant la liquéfaction.

Pour rappel, il s’agira d’une unité de production de GNL à petite échelle, qui s’appuiera sur la découverte TE-5 Horst de la concession onshore de Tendrara.

Il convient de souligner qu’en juin 2020, Sound Energy a ouvert des négociations similaires avec offtaker local pour le gaz de Tendrara. Les négociations étaient censées s’achever au 31 décembre 2021. Mais vu le lien inhérent entre le contrat de Sound et d’Italfluid et la série d’accords définitifs qu’il est prévu d’acter avec l’acheteur du gaz, la société gazière a également accepté de prolonger la période d’exclusivité avec l’acheteur de gaz jusqu’au 31 mars 2021. 

« La synchronisation du calendrier de ces négociations respectives offre une voie plus claire et moins risquée pour prendre une décision finale d’investissement avec les partenaires de la coentreprise le 31 mars 2021 ou avant », a expliqué un communiqué de Sound Energy.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *