Brouillon auto 11
#Cooperation #Europe #Investissement #EGYPTE
Denys Bédarride
vendredi 15 janvier 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 15 Janvier 2021 à 11:24

La République arabe d’Égypte et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont signé un accord portant sur 1,128 milliard d’euros et destiné à soutenir les investissements dans la rénovation et l’extension des réseaux de métro et de tramway à Alexandrie et au Caire. Il concerne trois grands projets.

Le financement de la BEI contribuera à accroître là améliorer la qualité de l’offre de transports publics dans les deux villes, où vivent et travaillent 30 à 35% de la population du pays. 

Le financement de la BEI soutient trois projets à grande échelle. Le premier investissement soutient la rénovation et l’extension du tramway El-Raml de 13,8 km de long à Alexandrie. Le second appuiera la réhabilitation et la modernisation d’un chemin de fer urbain sous-utilisé de 22 km à Alexandrie en métro à haute fréquence, ajoutant des stations  et améliorant la sécurité routière en supprimant les passages à niveau. Le troisième projet appuiera la réhabilitation de la ligne 2 du métro du Caire, longue de 23 km, qui est en service depuis 23 ans et nécessite des mises à niveau urgentes de ses systèmes électriques et mécaniques. 

Le contrat de financement de la BEI sera signé en deux tranches, l’une de 600 millions d’euros et une autre de 528 millions d’euros. 

« La rénovation et l’extension des infrastructures de transport figurent parmi les grandes actions que nous menons dans le cadre de notre politique. Avec plus d’un demi-million de passagers par jour, nous remodelons non seulement la géographie économique de l’Égypte, mais nous visons également des objectifs sociaux et environnementaux pour stimuler une croissance durable. Nous apprécions notre partenariat avec la BEI » a déclaré Rania A. Al-Mashat, ministre des Relations internationales et de la Coopération de la République arabe d’Egypte. 

Et Flavia Palanza, directrice de la BEI d’ajouter : « En tant que banque de l’UE, nous accordons une priorité aux projets de transports urbains propres tels que les tramways et les métros. Ce financement à grande échelle répond aux objectifs ambitieux du gouvernement égyptien d’améliorer la vie des citoyens en construisant des infrastructures de transport durables et en réduisant les émissions de CO 2. Nous sommes impatients de mettre en œuvre ces projets d’investissement avec nos partenaires égyptiens »

Pour l’ambassadeur de l’Union européenne en Egypte, Christian Berger, « La mobilité urbaine durable contribuera à notre bien-être et à notre qualité de vie. Le gouvernement égyptien et nos partenaires de la BEI ont déployé des efforts considérables pour offrir des transports verts, abordables et sûrs aux citoyens égyptiens, afin de faciliter les déplacements dans les zones urbaines en développement dynamique. L’UE s’est engagée à soutenir la croissance verte en Égypte, conformément à l’esprit du pacte vert européen. Le transport vert, propre et durable réduira l’impact environnemental et les coûts socio-économiques et a un fort potentiel de création d’emplois ».

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *