Le Maroc vient de lancer la construction d’un centre de recherche dédié aux réseaux électriques intelligents 1
#Electricite #Energie #EnergiesRenouvelables #MAROC
Denys Bédarride
mercredi 20 janvier 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 20 Janvier 2021 à 16:46

Après la croissance la plus rapide des énergies renouvelables dans le mix énergétique, le Maroc passe à un autre objectif. Le pays veut maîtriser leur intégration dans son réseau et la gérer de manière optimale. Un centre de recherche sur les réseaux intelligents vient d’être lancé à cet effet.

Le Maroc vient de lancer la construction d’un centre de recherche dédié aux réseaux électriques intelligents. L’institution sera mise en place par l’Université Mohammed VI polytechnique (UM6P) en partenariat avec l’Institut de recherche et énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN).

Sa construction entre dans le cadre de la phase trois de l’initiative « Green & Smart Building Park », dédiée aux réseaux intelligents et à la mobilité durable. Elle bénéficie d’un appui financier de 8 millions $ fourni par l’Agence coréenne de coopération internationale.

Le centre sera composé de trois laboratoires dont le premier sera consacré à la modélisation, la simulation et l’optimisation des systèmes électriques.

Le second laboratoire sera dédié à l’automatisation du contrôle de qualité du réseau électrique. Quant au troisième, il sera dédié au microréseau, à la gestion de flux et d’analyse du réseau. Il sera doté d’un émulateur électrique et d’un simulateur capable de modéliser le réseau électrique d’une ville de la taille de Casablanca.

Premier du genre en Afrique, le centre permettra à terme d’adapter les solutions énergétiques aux contextes locaux et d’accompagner la stratégie d’efficacité énergétique entamée par le royaume tout en balisant la route des systèmes électriques de la ville intelligente et de la ville de demain.

« C’est une plateforme très intéressante qui permettra de booster la recherche à l’échelle nationale. Depuis plus d’une décennie, nous avons réalisé des projets qui font que notre pays est aujourd’hui considéré comme un des leaders à l’échelle continentale et à l’échelle mondiale. Nous avons entamé un plan d’équipement 2021-2030 qui sera basé sur les énergies renouvelables avec des dynamiques dans l’hydrogène, la biomasse, l’efficacité énergétique et l’inclusion de l’énergie verte dans de nombreux secteurs et nous avons besoin de la recherche pour le mener à bien », a affirmé Aziz Rabbah (photo), le ministre de l’Energie, des Mines et de l’Environnement.

Les travaux du centre permettront également au Maroc d’asseoir davantage sa position de leader des énergies vertes en Afrique. Les solutions efficaces d’intégration massive des énergies renouvelables dans les réseaux nationaux dont il dotera le pays seront un atout considérable pour ce dernier qui ambitionne d’exporter ses compétences et son expérience vers l’ensemble des pays du continent.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *