Egypte : Le projet pétrolifère d’Abu Sennan affiche des résultats très positifs en termes de production 1
#EgyptOilAndGas #Energie #Petrole #EGYPTE
Denys Bédarride
mercredi 20 janvier 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 20 Janvier 2021 à 16:31

L’Egypte, qui a enregistré le plus grand nombre de découvertes de pétrole l’année passée en Afrique, vient d’annoncer sa première découverte de pétrole de 2021. C’est aussi la première découverte de brut annoncée sur le continent, cette année. 

En Egypte, la junior américaine Apex International Energy a annoncé avoir mis la main sur un nouveau gisement de brut dans la concession South-East Meleiha (SEM) située dans le désert occidental. La découverte a été réalisée sur le puits SEMZ-11X, établi à 10 km à l’ouest du champ de Zarif, le champ en production le plus proche.

Selon les données post-forage fournies par la société, les travaux ont permis d’atteindre une profondeur totale de 5 700 pieds et ont abouti à l’interception de 65 pieds de pétrole dans les grès du Crétacé, notamment dans les formations Bahariya et Abu Roash G. Apex étudie d’ailleurs la possibilité de forer d’autres poches potentielles de brut dans ces formations.

Les premiers essais de pompage ont donné lieu à un plateau de 2 100 barils de pétrole par jour sans injection d’eau.

Il faut rappeler que cette découverte s’est concrétisée dans le cadre d’un programme de forage de trois puits, dont il est le second. Le premier foré le mois dernier, a également permis de révéler du pétrole sur une colonne de 17 pieds. Il a lui aussi été foré jusqu’à 5 700 pieds de profondeur et testé à un taux de 100 barils de pétrole par jour.

Le forage du troisième puits SEMZ-3X, devrait démarrer avant la fin de ce mois. Les travaux devraient atteindre la même profondeur que lors des deux derniers.

« Ces découvertes de pétrole sont une étape importante dans la croissance de notre société et constituent la validation de notre stratégie visant à développer une compagnie pétrolière et gazière par une combinaison de forages et d’acquisitions », a déclaré Roger Plank, fondateur et PDG d’Apex.

La concession SEM acquise en 2017, couvre une superficie de 2 534 km2 et est contrôlée à 100 % par Apex International Energy qui elle-même est soutenue en partie par la société d’investissement britannique Blue Water Energy.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *