Tunisie-France : La start-up franco-tunisienne Expensya qui automatise la gestion des dépenses en entreprise lève 20 millions $ pour financer son développement à l’international
#Allemagne #France #Investissement #Startup #VieDesEntreprises #TUNISIE
Agence Ecofin
jeudi 6 mai 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 6 Mai 2021 à 18:18

Suite à la mobilisation en 2018 d’un financement de 4,5 millions $, Expensya qui prend en charge les dépenses d’entreprise a conclu un nouveau deal pour soutenir sa croissance à l’international.

La start-up franco-tunisienne Expensya qui automatise la gestion des dépenses en entreprise a levé un financement de 20 millions $ auprès du fonds d’investissement français MAIF Avenir et de la société de capital-risque américaine Silicon Badia. La levée a également connu la participation de deux actionnaires d’Expensya, à savoir : le fonds français Isai et le capital-risqueur européen Seventure Partners.

L’entreprise fondée en 2014 par deux anciens de Microsoft, Karim Jouini et Jihed Othmani, compte poursuivre son expansion en Europe et renforcer son équipe sur les trois prochaines années. « Cette levée de fonds vient remettre du carburant afin de réussir notre déploiement à l’international et poursuivre notre transformation en vue de devenir la référence en termes de solution de gestion de frais professionnels », a affirmé Karim Jouini.

Présente en France, en Allemagne et en Espagne, la start-up prévoit de s’étendre en Europe de l’Ouest. « C’est un marché assez fragmenté par la taille de la clientèle. Notre cible type, ce sont les entreprises avec 50 à 10 000 salariés », a confié l’entrepreneur d’origine tunisienne.

Avant cette récente levée, Expensya avait obtenu 4,5 millions de dollars fin 2018 pour investir dans la recherche et améliorer ses solutions de gestion des notes de frais en entreprise. La ronde avait été menée par Seventure Partners et Isai. La start-up implantée dès sa création en Tunisie, puis délocalisée en France réunit un demi-million d’utilisateurs sur sa plateforme.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *