L’Algérie reste un partenaire important et prioritaire pour la France
#Actualite #Economie #Frontieres #ALGERIE
Agence Ecofin
vendredi 21 mai 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 21 Mai 2021 à 11:38

Face à la menace de la covid-19, l’Algérie avait décidé en mars 2020 de fermer toutes ses frontières. Dans une logique de retour à la « normale », le gouvernement avait pris la décision, le 16 mai 2021, de rouvrir partiellement les frontières terrestres et aériennes. 

L’Algérie a annulé sa décision d’ouvrir ses frontières terrestres fermées depuis maintenant plus de 14 mois. C’est ce qu’a annoncé la présidence  le mardi 18 mai.

Selon les autorités algériennes, les frontières terrestres resteront « fermées sauf en cas de nécessité », alors que le plan de reprise partielle des vols internationaux est maintenu. 

La mesure a été prise dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. Ainsi, à partir du mardi 1er juin 2021, un plan comprenant une moyenne de 5 vols par jour au départ et à destination des aéroports d’Alger, d’Oran et de Constantine permettra de relancer le déplacement des personnes à l’international.

Depuis le 17 mars 2020, le gouvernement avait annoncé la fermeture stricte des frontières terrestres et aériennes, n’autorisant que le déplacement des biens dans des vols cargo. Il avait annoncé le 16 mai 2021, une réouverture partielle des frontières en précisant que l’accès à l’Algérie est conditionné au strict respect des mesures de prévention contre la covid-19. Il serait alors question pour les voyageurs de présenter un test covid négatif datant de moins de 36 heures avant le départ et de se soumettre à un confinement en cas de nécessité.    

Notons que la présidence a indiqué que les mesures concernant la gestion de l’ouverture des frontières seraient « définies par un décret exécutif ». Faut-il le rappeler, l’Algérie a enregistré à la date du 19 mai, 203 nouvelles contaminations au coronavirus et 7 nouveaux décès, portant le nombre total de cas à 125 896 pour 3395 décès. 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *