Brouillon auto 27
#BERD #Economie #Environnement #Europe
Agence Ecofin
mercredi 15 septembre 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 15 Septembre 2021 à 12:15

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a accordé un prêt de 21,2 millions € à la National Bank of Kuwait (NBK). Ce financement permettra de promouvoir les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique en Egypte.

Les fonds seront prêtés aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux ménages égyptiens pour financer des projets qui atténueront les effets du changement climatique. L’objectif est de déployer de nouvelles technologies pour soutenir la transition vers une économie durable, à faible émission de carbone et résiliente au changement climatique en Egypte.

Selon la BERD, 15 % du montant total du prêt est cofinancé par le Fonds vert pour le climat (GCF). Le partenariat entre le GCF et la BERD a déjà permis au Fonds de soutenir six programmes de la Banque, à hauteur de 704,9 millions €, catalysant plus de 3 milliards € de valeur totale de projet.

L’Union européenne (UE) soutient également l’initiative avec 2,5 millions € de fonds européens pour des paiements incitatifs aux projets qui sont mis en œuvre et vérifiés avec succès. En outre, elle prévoit de fournir une assistance technique d’un montant maximal de 6,2 millions € à toutes les institutions financières participantes et à leurs clients.

Par ailleurs, la BERD a déjà investi 7,7 milliards € en Egypte à travers 132 projets. Elle entend soutenir les efforts de diversification du bouquet énergétique et les investissements en matière d’efficacité énergétique dans le pays.

Avec le mécanisme de financement de l’économie verte (GEFF), la BERD fournit du financement et des conseils aux entreprises du secteur privé pour soutenir la transition de l’Egypte vers une économie verte. Une partie de l’enveloppe de 150 millions € de l’initiative profitera à la NBK.

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a accordé un prêt de 21,2 millions € à la National Bank of Kuwait (NBK). Ce financement permettra de promouvoir les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique en Egypte.

Les fonds seront prêtés aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux ménages égyptiens pour financer des projets qui atténueront les effets du changement climatique. L’objectif est de déployer de nouvelles technologies pour soutenir la transition vers une économie durable, à faible émission de carbone et résiliente au changement climatique en Egypte.

Selon la BERD, 15 % du montant total du prêt est cofinancé par le Fonds vert pour le climat (GCF). Le partenariat entre le GCF et la BERD a déjà permis au Fonds de soutenir six programmes de la Banque, à hauteur de 704,9 millions €, catalysant plus de 3 milliards € de valeur totale de projet.

L’Union européenne (UE) soutient également l’initiative avec 2,5 millions € de fonds européens pour des paiements incitatifs aux projets qui sont mis en œuvre et vérifiés avec succès. En outre, elle prévoit de fournir une assistance technique d’un montant maximal de 6,2 millions € à toutes les institutions financières participantes et à leurs clients.

Par ailleurs, la BERD a déjà investi 7,7 milliards € en Egypte à travers 132 projets. Elle entend soutenir les efforts de diversification du bouquet énergétique et les investissements en matière d’efficacité énergétique dans le pays.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *